La Lettre Femmes d’Amnesty : Février 09

En cette veille du 8 mars, Journée internationale de la femme, Amnesty International veut mettre en avant le rôle crucial joué par les femmes en tant qu’agents du changement sur le terrain des droits humains.

Neuf cas représentatifs de différents pays et régions où des femmes ont montré l’exemple en défendant les droits humains et en apportant des changements sont présentés. Ce sera l’occasion de soutenir leurs efforts et de transmettre un message soulignant l’importance de la participation des femmes à la vie publique. Tous les cas seront proposés sur le site amnesty.be dès le 6 mars 09.

Parmi ceux-ci :

Au Libéria, pendant le conflit armé qui a dévasté le pays, de nombreuses femmes ont été victimes de violences sexuelles, enlevées et forcées à rallier des groupes armés. Amnesty vous invite à écrire aux autorités libériennes des lettres demandant de veiller à ce que les besoins spécifiques des femmes soient pris en compte. Et en particulier de se préoccuper des conséquences physiques et psychosociales du viol et des autres formes de violence sexuelle dont les femmes sont victimes.
consulter l’article

En Haïti, les violences sexuelles dont les filles font l’objet sont étroitement liées à l’insécurité et à la pauvreté. La pauvreté, omniprésente, conduit de nombreuses filles à devenir domestiques et à être exploitées et maltraitées par leurs employeurs. Il est vital que les filles et les femmes fassent des études afin de briser le cycle de la violence et de la pauvreté. Amnesty vous invite à interpeller les autorités haïtiennes à mettre en œuvre le Plan national de lutte contre les violences faites aux femmes et à faire cesser le scandale persistant de la violence contre les filles.

consulter l’article

En Afghanistan, en 2001, l’intervention internationale a renversé le régime taliban. le gouvernement afghan s’est alors engagé à protéger les droits des femmes et à favoriser l’égalité des genres dans le pays. Huit ans plus tard, la condition des Afghanes reste affligeante. Amnesty vous invite à une action d’écriture de lettres demandant au président afghan de veiller à ce que les femmes défenseures des droits humains soient protégées et puissent mener l’action vitale qui est la leur sans avoir à craindre ni violences ni actes d’intimidation.

consulter l’article

Au Népal, plus de deux ans après le mouvement populaire de 2006 et l’Accord de paix global, rares sont les promesses d’amélioration ayant été traduites en actes dans le domaine de la protection des droits humains. Les crimes perpétrés contre les femmes ne sont ni poursuivis ni sanctionnés. Nombre de femmes et de jeunes filles craignent de signaler viols et autres formes de violence. Amnesty vous invite à écrire au Premier ministre népalais, afin que son gouvernement adopte une politique de tolérance zéro concernant la violence à l’égard des femmes

consulter l’article

Au Vénézuela, en 2005, on a recensé 36 777 cas de femmes victimes de violences infligées par leur compagnon ou ex-compagnon, soit une femme toutes les quinze minutes en moyenne. D’après les organisations locales, seule une femme sur neuf dénonce aux autorités les violences dont elle est victime. Or une loi cadre a été adoptée en 2007 pour lutter contre ce fléau. À ce jour, aucune mesure d’application n’a été prise. Amnesty vous invite à écrire aux autorités vénézuéliennes pour leur demander de faire la preuve de leur engagement et d’allouer les ressources nécessaires à la mise en œuvre de la loi de 2007.

consulter l’article

Vous pouvez également agir en faveur de Alexandra Hidalgo, victime de graves violences de la part de son partenaire.

Pour agir cliquer ici

Françoise Guillitte,
Programme Droits des Femmes Amnesty International Belgique francophone
9, rue Berckmans
1060 Bruxelles
femmes chez aibf.be

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter