La Matrice de la race - Généalogie sexuelle et coloniale de la nation française

Au croisement de la philosophie, des études sur le genre et de la science politique, Elsa Dorlin analyse comment les enjeux politiques sont articulés à la définition du genre et de la race. Dans cet ouvrage, elle donne à comprendre en quoi le modèle d’une figure féminine saine et maternelle a déterminé la conception de la race et du racisme à l’oeuvre lorsque la nation française s’engageait dans l’esclavage et la colonisation.

Au croisement de la philosophie, des études sur le genre et de la science politique, Elsa Dorlin analyse comment les enjeux politiques sont articulés à la définition du genre et de la race. Dans cet ouvrage, elle donne à comprendre en quoi le modèle d’une figure féminine saine et maternelle a déterminé la conception de la race et du racisme à l’oeuvre lorsque la nation française s’engageait dans l’esclavage et la colonisation.
Résumé :
Au XVIIe siècle, les discours médicaux affligent le corps des femmes de milles maux : suffocation, descente de la matrice, hystérie, fureur utérine. Le sain et le malsain fonctionnent alors comme des catégories de pouvoir, fabriquant l’inégalité entre sexes. Puis, au début du XVIIIe siècle, c’est le souci de la santé et la crainte du dépeuplement qui pousse les médecins à promouvoir le modèle d’une femme saine et maternelle, opposée aux figures d’une féminité "dégénérée" et qu’incarnera l’esclave africaine.

***

Informations sur le livre :
Editeur : La Découverte.
Publication : 28/9/2006.
Nombre de pages : 303 pages.
Prix éditeur : 27 euros.

Pour en savoir plus : La matrice de la race (La vie des idées)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter