La face cachée du genre. Langage et pouvoir des normes

Coordonné par Natacha Chetcuti et Luca Greco, cet ouvrage dresse un constat de la quasi-absence des recherches linguistiques dans les études de genre qui connaissent depuis quelques années un véritable essor au sein des sciences sociales. Ce livre renouvèle les débats autour du langage en tant qu’outil de construction du genre, de reproduction des inégalités de sexes et de lutte contre la domination masculine.

Table des matières
Introduction de Natacha Chetcuti et Luca Greco : Théories féministes, théories linguistiques et enjeux catégoriels
Partie I. Langue et sexisme
Claire Michard : Rapport de sexage, effet idéologique, et notion de sexe en français.
Dominique Lagorgette : La ou les pétroleuses ? Du politique au sexuel, et retour.
Partie II. Corps et genre
Luca Greco : Un soi pluriel : la présentation de soi dans les ateliers drag kings. Enjeux interactionnels, catégoriels et politiques
Nelly Quenemer, Les contradictions corps/langage comme moteur du rire : parodies et incarnations de genre chez les humoristes femmes en France.
Partie III. Sexualités et normes
Natacha Chetcuti : La nomination de soi, entre catégorisation et intelligibilité : penser le genre.
Bruno Perreau : La réception du geste queer en France. Performance, subjectivation et « devenir minoritaire »
Postface de Judith Butler
La « face cachée du genre » renvoie à la façon dont le langage continue à être dans les études de genre un objet presque invisible. Alors que les travaux des historien-ne-s, des littéraires, des philosophes, des sociologues, des anthropologues et des politistes sont largement intégrés dans le domaine des études de genre, on constate la quasi-absence des recherches linguistiques dans ce champ qui connaît depuis quelques années un véritable essor au sein des sciences sociales.
Ce livre se propose de combler ce vide en renouvelant les débats autour du langage en tant qu’outil de construction du genre, de reproduction des inégalités de sexes et de lutte contre la domination masculine.
À partir de la diversité des données, des contextes et des cadres théoriques mobilisés, les textes recueillis dans ce volume interrogent les rapports entre genre, langage et pouvoir, en convoquant plusieurs champs disciplinaires tels que la linguistique, la sociologie et les sciences politiques. Comment penser la capacité des individus d’agir sur le genre à travers le langage ? Telle est la question à laquelle cet ouvrage essaie de répondre.
Natacha Chetcuti est sociologue, rattachée à l’équipe « Genre, Santé Sexuelle et Reproductive » CESP – INSERM-INED et au laboratoire GTM (genre, travail, mobilité) [CRESPPA], CNRS, Paris. Ses travaux portent sur le rapport entre genre et sexualité.
Luca Greco est maître de conférences en sociolinguistique à l’Université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Ses travaux portent sur les procédés interactionnels de construction et de déconstruction du genre.

***

Pour en savoir plus :

ISBN : 978-2-87854-568-5
16x24 - 152 pages
Prix : 19 €
Parution 2012

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter