Laissées pour mortes, le lynchage des femmes de Hassi Messaoud

Nadia Kaci, comédienne et militante féministe, a suivi le combat de femmes, pour la plupart des mères de famille, sauvagement agressées, mutilées, brûlées, violées à proximité du chantier pétrolier de Hassi Messaoud, une ville perdue dans le désert algérien dans la nuit du 12 au 13 juillet 2001.
Elle publie ce mois-ci en France le témoignage de deux victimes, Fatiha et Rahmouna dans un livre qui vient de paraître « Laissées pour mortes, le lynchage des femmes de Hassi Messaoud ».

Nadia Kaci, comédienne et militante féministe, a suivi le combat de femmes, pour la plupart des mères de famille, sauvagement agressées, mutilées, brûlées, violées à proximité du chantier pétrolier de Hassi Messaoud, une ville perdue dans le désert algérien dans la nuit du 12 au 13 juillet 2001.
Elle publie ce mois-ci en France le témoignage de deux victimes, Fatiha et Rahmouna dans un livre qui vient de paraître « Laissées pour mortes, le lynchage des femmes de Hassi Messaoud ».


“Cette nuit du 12 au 13 juillet 2001, Rahmouna Salah et Fatiha Maamoura étaient chez elles, comme chaque soir, dans leurs maisons du bidonville d’El Haïcha, près de Hassi Messaoud. Dans cette favela saharienne au toponyme horriblement prédestiné (El Haïcha veut dire “bête sauvage” en arabe algérien), elles vont connaître l’horreur. Avec 36 autres femmes, elles sont la proie de criminels déchaînés.

BMP - 165.9 ko


Les deux survivantes ont choisis de parler et de poursuivre leur combat et les procès, alors que beaucoup d’autres vivent dans le silence et la honte. Elles craignent les représailles et restent victimes de l’opprobre social...

Informations sur le livre :
Auteur : Nadia Kaci.
Editions : Max Milo.
Nombre de pages : 256 p.
Prix : 18 €.

***

Source : Mouvement Ni putes ni soumises

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter