Le Rwanda en tête du classement des femmes dans les parlements

Ce communiqué de presse de l’Union inter-parlementaire (No.176 du 22 octobre 2003) nous informe que le Rwanda, avec 48,8% de femmes élues à l’Assemblée nationale est le pays qui s’approche le plus de la parité.

Selon les résultats des récentes élections tenues au Rwanda, ce pays
africain arrive
en tête du classement de l’Union interparlementaire (UIP) concernant les
femmes dans
les parlements nationaux du monde. Avec 48,8% de femmes élues à l’Assemblée
nationale,
le Rwanda est désormais le pays qui s’approche le plus de la parité
hommes/femmes en
politique et dépasse désormais la Suède, pays qui comptait le plus grand
pourcentage
d’élues soit 45%. Avant ces dernières élections, le Rwanda comptait 25,7%
de femmes au
parlement.

Le mois dernier, après des années de transition, le Rwanda a organisé un
scrutin pour
élire une nouvelle Assemblée nationale et un Sénat. Pour de nombreux
Rwandais, la
légitimité du nouveau parlement repose sur une participation égale d’hommes
et de
femmes, comme électeurs mais aussi comme candidats. Un quota de 24 sièges
réservés aux
femmes à l’Assemblée nationale est prévu par la Constitution. De plus, 15
femmes ont
obtenu des sièges non réservés, ce qui fait un total de 39 femmes élues à
la Chambre
basse. S’agissant du Sénat, le quota constitutionnel de 30% a été atteint
avec six
femmes élues sur 20 membres.

La stratégie pour y arriver

"Pendant les trois dernières années, l’UIP a soutenu la reconstruction du
Rwanda, en
partenariat avec le PNUD, mettant tout particulièrement l’accent sur le
rôle des
femmes dans les parlements", a rappelé le Président de l’UIP, le sénateur
chilien
Sergio Páez, ajoutant que l’UIP a organisé deux séminaires visant à
améliorer l’accès
des femmes à la vie politique. En 2001, un séminaire avait eu lieu pour
étudier les
moyens de garantir que la Constitution tienne compte des préoccupations des
hommes et
des femmes. Ce processus de deux ans a permis d’inscrire dans la
Constitution
plusieurs dispositions garantissant une participation minimale de femmes en
politique.
Et cette année, l’UIP, toujours en collaboration avec le PNUD, a organisé
un séminaire
destiné aux femmes candidates aux élections. Bien qu’il n’y ait pas
d’explication
déterminante quant au nombre élevé de femmes élues, il est clair que
l’octroi de
sièges réservés aux femmes stipulé dans la Constitution a été un facteur
décisif. Il
est tout aussi évident que les femmes rwandaises sont enthousiastes et bien
décidées à
prendre part au processus en cours et qu’il existe une reconnaissance
politique
générale de la nécessité d’inclure des femmes dans la vie politique.

Le futur ...

Il sera intéressant de voir ce que l’entrée en masse des femmes à
l’Assemblée
nationale va apporter sur le plan politique au Rwanda. Reste à savoir si un
changement
au niveau de la prise de décisions se traduira par un changement quant aux
attentes
des femmes dans la société traditionnelle. "Le succès des femmes en
politique, dans
les pays nordiques par exemple, a longtemps été attribué à une culture qui
valorise
l’égalité des femmes dans tous les secteurs de la société, que ce soit par
rapport à
l’égalité des salaires, l’école, l’université ou au foyer. Le temps nous
dira si cette
culture prendra également racine au Rwanda", a déclaré le Secrétaire
général de l’UIP,
Anders B. Johnsson.

Le reste du monde

Après les récentes élections tenues récemment à travers le monde, le
pourcentage de
femmes dans les parlements s’élève aujourd’hui à 15,2%, chiffre qui est
l’un des plus
élevés jamais atteints. Les élections fédérales qui se sont déroulées en
Suisse le
week-end dernier ont également eu pour conséquence une augmentation des
femmes au
parlement. Les Suissesses constituent désormais le 26,5% des élues au
Conseil
national, alors qu’elles étaient 23% auparavant. Le système de quotas
instauré au sein
des partis politiques a certainement eu un impact. La Suisse figure
maintenant au
20ème rang du classement mondial des femmes dans les parlements.

L’Union inter-parlementaire (IUP) a été fondée en 1889 et est basée à Genève. L’UIP, doyenne des organisations
internationales, compte 138 parlements nationaux affiliés et cinq assemblées parlementaires régionales associées. L’organisation mondiale des parlements dispose également d’un
Bureau à New York en tant qu’Observateur permanent à l’ONU.

CONTACT
Mme Luisa Ballin, Chargée de l’Information
La Maison des Parlements.
5, ch. du Pommier.
CH - 1218 Le Grand-Saconnex /Genève
Tél. +4122 919 41 16/27
Fax : +4122 919 41 60, 919 41 97
Courrier électronique : lb chez mail.ipu.org

P.-S.

Union Inter parlementaire

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter