Le féminisme institutionnel en Tunisie

Sophie Bessis a réalisé en 1999 ce texte intitulé « Le féminisme institutionnel en Tunisie », paru dans la revue CLIO et consultable en ligne sur le site Revues.org. Dans cet article, l’auteur fait l’historique de la politique de Bourguiba et de celle de son successeur Zine el Abidine Ben Ali vis-à-vis des femmes, souvent qualifiée de « féminisme d’État ».

Depuis la promulgation de Code du statut personnel de 1956, la Tunisie s’est distinguée dans le monde arabe par le statut qu’elle a octroyé aux femmes. Dans cet article, l’auteur fait l’historique de la politique de Bourguiba et de celle de son successeur Zine el Abidine Ben Ali vis-à-vis des femmes, souvent qualifiée de « féminisme d’État ». Elle en décrit les avancées et en interroge les limites, en montrant que la politique féminine de la Tunisie indépendante, incontestablement marquée du sceau d’une volonté modernisatrice, est également tributaire des rapports de force et des nostalgies conservatrices d’une partie non négligeable de la société.
Texte intégral en libre accès disponible depuis le 22 mai 2006.
Plan :

- Le féminisme bourguibien
- Ben Ali et la question féminine
Sophie BESSIS, « Le féminisme institutionnel en Tunisie », Clio, numéro 9-1999, Femmes du Maghreb, [En ligne], mis en ligne le 22 mai 2006.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger Le féminisme institutionnel en Tunisie
Source : revues.org

***

Pour élargir le sujet, vous pouvez consulter également cet article sur le féminisme institutionnel en Tunisie, sur le site Amitié entre les peuples
Lire aussi l’article Révolution tunisienne : la parole aux féministes

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter