Le féminisme islamique aujourd’hui

Dans la revue "Critique Internationale" (n°46), Stéphanie Latte Abdallah, chargée de recherche au CNRS, a proposé à quatre auteures de réfléchir sur les différents phénomènes sociaux que recouvre le « féminisme islamique ». Le dossier offre un bilan général de ce mouvement en retraçant son évolution, depuis les discours savants, circonscrits à une élite, jusqu’au mouvement social mondialisé. Le dossier propose ensuite trois analyses nationalement situées du féminisme islamique.

Dans la revue "Critique Internationale" (n°46), Stéphanie Latte Abdallah, chargée de recherche au CNRS, a proposé à quatre auteures de réfléchir sur les différents phénomènes sociaux que recouvre le « féminisme islamique ». Le dossier offre un bilan général de ce mouvement en retraçant son évolution, depuis les discours savants, circonscrits à une élite, jusqu’au mouvement social mondialisé. Le dossier propose ensuite trois analyses nationalement situées du féminisme islamique.

Premières lignes :
Le thema de cette première livraison de l’année 2010 est consacré au « féminisme islamique ». Apparu dans le courant des années 1990 pour qualifier les diverses remises en question, au nom de l’islam, des interprétations sexistes des textes religieux, ce concept bouleverse les oppositions traditionnellement établies entre Islam et Occident, ainsi qu’entre les mouvements d’émancipation des femmes, ancrés dans une tradition laïque, et les mouvements de renouveau islamique, dont on considère généralement qu’ils constituent les principaux freins à l’égalité entre les hommes et les femmes dans les mondes arabe et musulman.

Contenu du dossier :

- Stéphanie Latte Abdallah : Le féminisme islamique, vingt ans après : économie d’un débat et nouveaux chantiers de recherche.

-  Margot Badran : Où en est le féminisme islamique ?

- Azadeh Kian-Thiébaut : Le féminisme islamique en Iran : nouvelle forme d’assujettissement ou émergence de sujets agissants ?

- Amélie Le Renard : « Droits de la femme » et développement personnel : les appropriations du religieux par les femmes en Arabie Saoudite.

- Souad Eddouada et Renata Pepicelli : Maroc : vers un « féminisme islamique d’État ».

- Cristina Escobar : La contribution des organisations de migrants latino-américains des États-Unis au développement de leurs pays d’origine.

- Nabil Mouline : Pouvoir et transition générationnelle en Arabie Saoudite.

- Anne Daguerre : Les programmes de lutte contre la pauvreté au Venezuela.

***
Critique internationale 2010/1 (n° 46)
216 pages.

***
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site : Cairn.info
Retrouvez également l’entretien de Stéphanie Latte Abdallah interviewée par TV5 Monde

***

Pour élargir la réflexion, vous pouvez également consulter : Un universalisme si particulier. Féminisme et exception française 1980-2010

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter