Le genre illégitime ou quel genre de légitimité ? septembre 2005

En ce temps entre deux budgets, où tout repose sur des épaules bénévoles, où les enthousiasmes suscités par notre projet « observatoires » doivent se
patienter, où la restructuration du MAE nous laisse qu’avec une
interlocutrice qui ne peut que gérer les urgences, alors que l’
identification d’une personne « genre » reste en attente au sein du nouvel
organigramme du MAE... en ce temps difficile pour le réseau Genre en Action
s’enflamme de nouveau la discussion sur la légitimité du terme « genre » en
français.

La Commission Générale de Terminologie et de Néologie déconseille l’
utilisation des termes « genre » et « genré », et même l’expression « 
sexospécificité » ne trouve pas grâce. La Commission recommande, plutôt que
de retenir la formulation « genre », souvent peu intelligible d’après eux,
d¹apporter des solutions au cas par cas, en faisant appel aux ressources
lexicales existantes. Appeler un chat un chat, d’accord, mais nier la
spécificité et la complexité d’un concept, non. La question s’impose :
est-ce le refus d’un mot ou le rejet d’un concept ? Merci de partager vos
réactions par le biais du forum
(Refus d’un mot - rejet d’un concept ?). Une fois de
plus, je sollicite particulièrement nos membres du Sud pour enrichir le
débat de leurs points de vue.

En effet, la question des terminologies reste très sensible. A titre d’
illustration, regardons l’original et la traduction en français pris sur le
site du MAE (Ministère des Affaires Etrangères de la France) il y a quelques
jours, d’un paragraphe de la déclaration des chefs d’Etats au Sommet de
l’ONU le 16 septembre de cette année :

Original :
59. We recognize the importance of gender mainstreaming as a tool for
achieving gender equality. To that end, we undertake to actively promote the
mainstreaming of a gender perspective in the design, implementation,
monitoring and evaluation of policies and programmes in all political,
economic and social spheres, and further undertake to strengthen the
capabilities of the United Nations system in the area of gender.

Traduction française (site du MAE) :
59. Nous constatons que la généralisation d’une perspective antisexiste est
un bon moyen de promouvoir l’égalité des sexes. Nous nous engageons donc à
promouvoir activement cette démarche dans la conception, la mise en oeuvre,
le suivi et l’évaluation des politiques et programmes politiques,
économiques et sociaux, ainsi qu’à renforcer les capacités du système des
Nations Unies dans ce domaine.

D’un coup de baguette magique (ou maudite), le "gender mainstreaming"
devient une "politique anti-sexiste" - surprenant, non ?

Mais ce n’est pas un problème spécifiquement français. Selon une information
donnée sur la chaîne radio France Culture, la nouvelle tendance aux
Etats-Unis (étudié actuellement par l’Académie Française) serait de revenir
sur l’utilisation des formes féminines des dénominations de métiers - car d’
être qualifié d’« actress » serait moins valorisant que d’« actor ».
Nous-voilà de retour au constat fondamental et malheureusement toujours
universel : le genre féminin (donc la construction sociale du rôle féminin
et de l’image des femmes) et non pas le sexe féminin (car les différences
biologiques ne déterminent pas les aptitudes des artistes) fait l’objet de
discriminations fortes et multiples.
Les réactions à l’annonce de la candidature de Ségolène Royal en sont une
autre illustration, franco-françaises cette fois-ci
Le machisme se dévoile..., mais d’autant
plus frappantes qu’elles viennent du parti qui a instauré la parité dans la
vie politique française.

Et si derrière tout cela se cachait une mauvaise compréhension, pour ne pas
dire une ignorance de la signification du concept genre dans toute sa
complexité ? Ceci touche une problématique fondamentale : la formation.
Le réseau Genre en Action co-organise un colloque en février 2006 sur la
question de la formation en « genre et développement » : comment surmonter
les réticences des apprenants ? Quelles sont les compétences à acquérir ?
Par quel contenu ? Quelles sont les méthodes pédagogiques qui donnent les
meilleurs résultats ? Qui former, quand, pour combien de temps ? Formations
spécifiques ou intégration transversale dans d’autres formations ? etc.
L’appel à communication est ouvert, n’hésitez pas à faire circuler l’
information et à envoyer vos propositions
(Présentation).

Cette contestation linguistique révèle donc certainement un malaise plus
profond face à l’approche genre. Son intégration transversale (au-delà d’une
« politique anti-sexiste », elle-même loin d’être généralisée…) n’est pas
acquise, rares sont les organismes qui ont une stratégie claire en la
matière. D’où l’importance de poursuivre le projet « observatoires » afin de
mettre en place et/ou de fédérer des initiatives de veille, d’appui et d’
analyse publique des tentatives plus ou moins réussies de la prise en compte
du genre dans le développement (ou de l’absence de cette prise en compte).
Malgré la situation actuelle difficile du réseau, les efforts continuent et
un forum recueille vos réactions, propositions et opinions
(Ébauche de projet : Vers un Observatoire Genre pour le développement ? (2005)). Nous avons
besoin de votre retour pour continuer à améliorer ce projet qui reste
central pour l’atteinte des objectifs du réseau et pour soutenir la
recherche de fonds à cet effet, aussi auprès d’autres bailleurs que le MAE
(vos idées à ce sujet sont toujours les bienvenues).

Le moral au réseau n’est pas des meilleurs en ce temps où même notre nom est
frappé d’illégitimité… il est d’autant plus important d’accroître la
participation active de tous les membres en vue de confirmer et de renforcer
notre légitimité au-delà de la terminologie. Car nous ne menons pas un
combat pour des mots, mais un combat pour des changements plus fondamentaux
et profondes.

Pour l’instant, je ne lancerai donc pas encore de concours pour trouver un
nouveau nom au réseau, mais je continue à rêver qu’un jour le genre
deviendra un peu plus intelligible pour eux aussi…

Bien solidairement
Elisabeth Hofmann
(coordinatrice)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter