Les différentes formes de violences en territoire de Fizi (RDC)

Cet article est proposé par un coordonnateur d’une association en République Démocratique du Congo, qui préfère resté anonyme pour des raisons sécuritaires. Dans cet article, il nous présente les différentes formes de violences que subissent les femmes en territoire de Fizi, en RDC.

La population du territoire de Fizi traverse, depuis octobre 1996, une situation régulièrement difficile caractérisée par une série d’affrontements à répétition entre les différents groupes armés prétendant tous être des libérateurs.

On se rappellera qu’en 1996, la majeure partie de la population de ce territoire était obligé de vider les lieux suite aux violents et réguliers affrontements entre les troupes d’AFDL conduites par le feu Laurent Désire Kabila et les résistants Mayi Mayi. En 1998, le même scenario s’est répété avec la force du RCD/GOMA conduisant ainsi des massacres de population à Makobola.

En janvier 2011, il y a eu des cas de viols à Fizi centre où 51 femmes ont été violées par les soldats d’Amani Leo. Parmi ces soldats, il y avait le commandant Kibibi qui avait organisé ces viols à l’encontre des femmes et 11 autres militaires.

En juin dernier, un grand nombre de femmes ont été violées à Nakiele, village qui se trouve dans le groupement de Balala Nord, en secteur de Tanganyika, en territoire de Fizi. Selon les différentes sources concordantes, il y a eu plus de 100 femmes violées. Les ONG locales ont rapporté le chiffre de 170 cas de viols. Ces viols sont imputés aux hommes du Colonel Kifaru.

Les formes de violences

Dans le territoire de Fizi existent plusieurs formes de violences, à savoir :

1. Violence domestique : cette forme de violence se trouve dans les secteurs de Tanganyika, Mutambala, Lulege et Nganja. Ces violences domestiques se commettent dans les maisons où la femme est chosifiée.

2. Violence sexuelle : des viols sont commis par les groupes armés à l’égard de la femme Bembe. Mais aussi, nous constatons le mariage de mineurs par les hommes riches. Cette forme de violence se trouve dans les secteurs de Tanganyika, Lulenge , Mutambala et Ngandja.

3. Violence traditionnelle : cette forme de violence interdisant la femme Bembe à la consommation de quelques aliments lors de la grossesse. Les femmes Bembe ne peuvent pas manger à table avec leurs maris, etc. Cette forme de violence est trouvée dans tous les secteurs de Fizi. Nous avons aussi des mariages forcés. La femme Bembe n’a pas de parole en publique. En outre, elle est répudiée sans indemnité. Cette forme de violence se trouve dans les secteurs de Ndanja, Lulenge, Mutambala et Tanganyika.

4. Violence politique : la femme Bembe ne participe pas à la gestion collégiale des affaires politiques. Cette forme de violence se retrouve dans tout le territoire de Fizi.

5. Violence économique : la charge familiale pèse lourd sur la femme Bembe alors qu’elle ne jouit pas de la gestion de la production économique. Cette forme de violence se retrouve dans tout le territoire de Fizi.

6. Violence psychologique : la femme Bembe se sous-estime du fait qu’elle est négligée par les hommes. Il y aussi une timidité et un complexe à leur égard. Cette forme de violence se retrouve dans tout le territoire de Fizi.

***

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter