Les femmes à l’ONU et dans le tennis...

Un petit extrait des informations internationales tiré de la Gazette de l’Association des Femmes de l’Europe Méridionale, janvier-février 2007, numéro 43.

ONU : les femmes accèdent à des postes clé

Le successeur de Kofi Annan au secrétariat général de l’ONU, le Sud-Coréen Ban Ki-moon a pris ses fonctions le 1er janvier 2007.

Il a désigné pour porte-parole Michèle MONTAS ; originaire de Haïti, où des membres de sa famille ont disparu sous la dictature de Duvalier, elle a fui aux Etats-Unis d’où elle est revenue à la mort de « Papa Doc » et a dû fuir à nouveau lorsque « Baby Doc » a pris le pouvoir. Revenue au pays, avec son mari dans le sillage d’Aristide, ils ont essayé tous deux de pratiquer un journalisme sans complaisance à l’égard du nouveau pouvoir. Après l’assassinat de son mari en 2000 et la tentative d’assassinat dont elle a été elle-même victime en 2002, elle est partie à nouveau, cette fois pour un exil définitif et était devenue porte-parole de la présidence caribéenne de l’assemblée générale de l’ONU. (Le Monde, 9 février 2007)

Au poste clé de secrétaire général adjoint, c’est également une femme, Asha-Rose MIGIRO, ministre tanzanienne des affaires étrangères qu’a nommée le nouveau secrétaire général (Le Monde 7 janvier 2007). C’est la seconde fois qu’une femme accède au poste de numéro 2 de l’ONU. La première à être nommée à ce poste, en 1972, a été Helvi SIPILÄ, avocate finlandaise, qui a exercé cette fonction pendant dix ans à peu près. C’est à l’initiative de celle-ci que l’ONU a déclaré l’année 1975 Année internationale de la femme. Helvi SIPILÄ a organisé la Conférence mondiale pour l’avancement des femmes qui a eu lieu cette même année, et c’est à elle que nous devons aussi la création de l’UNIFEM, fond des NU pour le soutien des femmes des pays en développement.

OMS : Margaret CHAN a pris en janvier 2007 ses fonctions de directrice générale

C’est la première fois qu’une femme accède à ce poste. Elle s’est engagée à ce que son mandat soit jugé quant à ses résultats sur la santé de deux populations cible : les femmes et les Africains. (La Lettre du cadre territorial, 15 janvier 2007)

Tournoi de tennis du Grand Schelem

Les organisateurs de Wimbledon ont annoncé que les hommes et les femmes recevraient dès cette année les mêmes cachets du premier tour à la finale.

Des quatre tournois du Grand Schelem, Roland GARROS est désormais le dernier à maintenir une différence. Jusqu’à quand ? (Libération, 23 février 2007).

***

Source  : AFEM, 48 rue de Vaugirard - 75006 Paris - Tél : 33 (0)1 43 25 80 95, contact chez afem-europa.org - www.afem-europa.org

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter