Les femmes et le leadership en entreprise en Suède

L’auteur de l’article « Les femmes et le leadership en entreprise en Suède » se nomme Christophe Premat. Il est chercheur associé au centre Émile Durkheim (Sciences Po Bordeaux) et attaché de coopération linguistique et éducative auprès de l´Institut français de Suède. Il a publié un article intitulé « Genre et discours participatif dans les villes françaises », Éliane Gubin, Valérie Piette et Bruno Benvindo (éd.), Masculinités, Bruxelles (Belgique), Éditions de l’Université de Bruxelles, coll. « Sextant », 2009, pp. 257-272. Dans cet article, il aborde la question des femmes et du leadership en entreprise en Suède.

La Suède apparaît comme un pays particulièrement avancé en matière de « genre » et de « répartition des compétences ».

Pourtant, les femmes peinent encore à s´imposer à la tête des entreprises. La revue Jusektidningen du 6 septembre 2011 révèle le profil d´une entreprise de recrutement de femmes pour les postes de direction. Ce groupe s´appelle Women Executive Search et vient d´être créé en mai 2011. Women Executive Search possède une base de données de 3 000 femmes susceptibles de prétendre à un emploi de direction au sein d´une entreprise en Suède.

Un directeur de sociétés anonymes sur dix est une femme. Sur les 291 entreprises suédoises cotées en bourse, seules 5 ont une femme comme directrice générale. On recense seulement 15% de femmes dans les directions d´entreprises cotées en bourse.

Si on s´appuie sur des chiffres plus généraux, on trouve un quart des entreprises suédoises qui n´ont pas de femmes dans le personnel de direction.

Les femmes devraient pouvoir intégrer davantage les conseils d´administration des entreprises et prétendre à des postes de responsabilité. Il ne s´agit pas d´installer des quotas pour Women Executive Search, mais plutôt de favoriser l´accession des femmes à des postes de responsabilité intermédiaire (direction commerciale, direction de personnel) pour qu´elles puissent ensuite pénétrer plus facilement les conseils d´administration.
En Suède, on pense à la manière dont le genre doit permettre de transformer le leadership dans le monde de l´entreprise.

***

Christophe Premat est chercheur associé au centre Émile Durkheim (Sciences Po Bordeaux) et attaché de coopération linguistique et éducative auprès de l´Institut français de Suède.

Pour en savoir plus :
Site de Women Executive Search : http://www.womenexecutivesearch.se/

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter