"Les masculinités au Maroc. Pour une anthropologie des genres et des sexualités dans la ville de Marrakech"

Dans le cadre de sa thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie à l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) à Paris (France), Gianfranco Rebucini a présenté et soutenu publiquement en mai dernier sa thèse intitulée "Les masculinités au Maroc. Pour une anthropologie des genres et des sexualités dans la ville de Marrakech".
Un résumé de son travail est disponible ici.


Résumé/Abstract :
Le but principal de cette recherche est d’analyser les pratiques liées aux masculinités, à leurs expressions et significations dans leur actualisation concrète au Maroc, notamment à Marrakech, lieu privilégié de ma recherche de terrain. Ce travail se veut à la fois une réflexion générale sur la question des masculinités et une étude anthropologique et ethnologique centrée sur un terrain méditerranéen, le Maroc, qui n’a été que faiblement concerné par l’anthropologie du genre et des Gender Studies.

La réalisation concrète de la masculinité pouvant se réaliser aussi à travers des pratiques et des comportements qui peuvent sembler en opposition complète à l’idéal de la masculinité, j’ai donc pris en compte une dimension complexe du phénomène : les pratiques homoérotiques et homosexuelles. Marrakech est en effet communément perçue, tant par les Marocains que par les Occidentaux, comme une ville vouée de longue date à l’homoérotisme masculin et comme un lieu où les catégories sexuelles se brouillent de ce fait même.

Dans cette étude, les pratiques homoérotiques et les identités homosexuelles masculines demeurent ainsi des lieux d’analyse privilégiés dans la compréhension de la construction de la masculinité dans son ensemble. Dans ce dessein, le concept de masculinité hégémonique m’a semblé un instrument particulièrement performant dans l’analyse du rapport entre les représentations idéales de la masculinité et la construction des identités genrées et sexuelles des hommes, notamment en relation à la question des classes sociales, et de leur effet sur le développement pluriel des conceptions de la masculinité et des pratiques sexuelles entre hommes.

***
This thesis focuses on the study of concrete practices linked to masculinities, in their expressions and meanings in Morocco, in particular in the city of Marrakech, my main fieldwork location. This essay is both a general reflection on the question of masculinities and an anthropological and ethnological work centered on a Mediterranean area, Morocco, which is very lightly affected by Anthropology of Gender and Gender Studies with regard to these issues. Because concrete achievement of masculinity can find fulfillment in practices and behaviors that could appear in total opposition to ideal masculinity, thus I considered a complex dimension of this phenomenon : homoerotic and homosexual practices. In fact, both for Moroccans and Europeans Marrakech is generally seen as a city longstanding bound to male homoeroticism and a place where sexual categories are blurred.

Thereby, in this thesis male homoerotic practices and homosexual identities are considered as privileged contexts of analysis for the comprehension of the masculinity construction in his whole. For this purpose, the concept of hegemonic masculinity seemed to me a particular resourceful tool for the analysis of relationship between ideal representations of masculinity, and the construction of gender and sexual male identities. This is true especially in relation to the issue of social classes and their consequences on the development of plural conceptions of masculinity and sexual male practices.
Gianfranco REBUCINI.

***

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter