Les politiques publiques ont-elles un genre ?

Un article de Renée B.-Dandurand, Jane Jenson et Annie Junter qui décrit la sexo-spécificité masculine des politiques publiques et qui propose un rééquilibrage pour l’élaboration des réformes sociales.

Pendant des siècles, la loi et les politiques ont d’une façon très explicite distingué entre le féminin et le masculin et structuré les droits et les actions de chacun des deux sexes. Les common laws et les codes civils ont accepté certains comportements
comme légitimes chez les hommes mais tout à fait inacceptables chez les femmes.

En mettant l’accent sur les problèmes à résoudre et sur les cibles à atteindre, les politiques publiques, globales comme sectorielles, ont souvent renforcé des comportements et des identités « genrés ». On a vu des décideurs opérer
des distinctions importantes entre les politiques qui ciblaient les hommes et celles qui s’adressaient aux femmes. C’est le cas du code du travail, qui « protégeait » les femmes, comme les enfants, tandis que les dispositifs
touchant le travail masculin suivaient des principes différents. Oui, les politiques publiques ont un genre…

Télécharger l’article dans son intégralité :

PDF - 148.3 ko

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter