"Les soeurs de Solitude", d’Arlette Gautier

Arlette Gautier, Professeure de sociologie, vient de publier son dernier livre : "Les soeurs de Solitude". Femmes et esclavage aux Antilles françaises, 17-19e siècle, Rennes, aux Presses universitaires de Rennes, avec une préface d’Olivier Pétré-Grenouilleau et une postface qui fait le point sur 25 ans de recherches sur ce thème.

Arlette Gautier, Professeure de sociologie, vient de publier son dernier livre : "Les soeurs de Solitude". Femmes et esclavage aux Antilles françaises, 17-19e siècle, Rennes, aux Presses universitaires de Rennes, avec une préface d’Olivier Pétré-Grenouilleau et une postface qui fait le point sur 25 ans de recherches sur ce thème.
Introduction
L’esclavage, le mot évoque un tableau vivant : le maître levant le fouet, terrible, l’esclave à terre, se protégeant d’une main ou, furieux, résistant enfin. Mais quel est l’objet de tant de violence, que veut donc imposer le maître, quelle force anime ou retient l’esclave ? D’ailleurs, les opprimés n’étaient-ils pas des centaines de mille et les oppresseurs une dizaine de mille ? Le travail gratuit et la répression semblent épuiser les questions alors que, dans l’affrontement entre esclaves africains et maîtres chrétiens, une société créole s’institue. Ecrire sur les esclaves femmes, c’est s’interroger sur le sexe des « meubles », définition juridique des esclaves, mais aussi tenter de répondre à ces questions occultées. L’histoire des esclaves femmes n’est pas une simple annexe à celle de l’esclavage, un récit atroce ajouté à la plainte des femmes ou à leurs résistances oubliées. Elle est au c ?ur même des conditions de la reproduction de l’esclavage.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de Arlette Gautier

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter