Libye : le viol comme nouvelle arme de répression

Le 8 juin 2011, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a indiqué que ses enquêteurs ont des preuves que M. Kadhafi a ordonné des viols en série et fait distribuer pour cela des stimulants sexuels de type Viagra à ses soldats, afin "d’augmenter la possibilité de violer des femmes". Des centaines de femmes auraient été agressées et "quelques preuves" existeraient sur l’achat de stimulants sexuels par les autorités libyennes.

Du fait de ces nouveaux éléments, un nouveau chef d’accusation pourrait être requis à l’encontre du leader libyen, alors qu’une qualification de crimes contre l’humanité est en délibérée.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’intégralité de l’article sur Le Monde.fr

***

Voir également L’Express.fr ; Terrafemina

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter