Liens entre pauvreté, environnement et égalité homme-femme

Ce document conçu en 2001 par un groupe de travail du CAD de l’OCDE reste d’actualité. L’étude des liens entre ces 3 enjeux clés dégage des conséquences pour l’action à tous les niveaux.

AVANT PROPOS

« Il faut commencer par éradiquer la pauvreté avant de se préoccuper de l’environnement ! »

« Au contraire : la dégradation de l’environnement est la principale cause de pauvreté ! »

Les deux arguments sont valables dans une certaine mesure. Mais ces généralisations simplistes –
et le débat polarisé qui en résulte – ne nous amènent pas très loin. Nous partageons tous néanmoins
l’objectif qui consiste à réduire la pauvreté de façon durable, et il s’est développé un consensus au sein de
la communauté du développement selon lequel l’environnement est un élément déterminant du maintien
des moyens d’existence.

Et une fois admis que par « environnement », on entend la terre indispensable pour
faire pousser de quoi manger, l’eau nécessaire pour boire, se laver et irriguer les cultures, l’air que l’on
respire, et une multitude de produits alimentaires et médicinaux naturels, il devient évident que préserver
« l’environnement » équivaut à préserver la production alimentaire, préserver les moyens d’existence, et
préserver la santé. La réduction de la pauvreté, la croissance économique et la sauvegarde de ressources
environnementales indispensables à la vie sont donc inextricablement liées.

De même, bien des politiques et autres facteurs qui déterminent la pauvreté et de la dégradation
de l’environnement sont étroitement liés. Ils trouvent leur origine dans des mesures ou des structures de
gouvernance au niveau local, sectoriel, national et même international. Trop souvent, l’adoption de
politiques et de cadres réglementaires inappropriés empêchent les pauvres – et surtout les femmes – de
développer leurs capacités et leur potentiel productif, et de protéger les ressources naturelles dont ils
dépendent.

Pour réduire la pauvreté, il faut donc s’attaquer à ses causes fondamentales, reconnaître que les
pauvres ont un rôle actif à jouer pour trouver des solutions aux problèmes liés aussi bien au développement
qu’à l’environnement.
Le présent document est le fruit des efforts que déploie le Groupe de travail du CAD sur la
coopération pour le développement et l’environnement pour faire ressortir les liens entre pauvreté et
dégradation de l’environnement - en s’intéressant de près à la question de l’égalité homme-femme - et en
dégager les conséquences pour l’action des pouvoirs publics aux niveaux local, sectoriel et national.

L’objectif n’est pas de couvrir de façon exhaustive toutes les questions pertinentes, mais de dresser un plan
d’action analytique qui pourra servir de référence à des examens par secteur ou par pays plus détaillés. En
tant que tel, le document complète d’autres travaux récents du CAD dans le domaine de la pauvreté et du
développement durable et, en particulier, des récentes Lignes directrices du CAD pour la réduction de la
pauvreté et Lignes directrices du CAD sur les stratégies de développement durable.

Il faut espérer que ces travaux permettront de mieux comprendre les problèmes fondamentaux
qui se posent à l’interface de la pauvreté et de la dégradation de l’environnement et de formuler des
stratégies efficaces en vue d’une éradication durable de la pauvreté, dans une perspective à long terme.

Ingrid Hoven,
Présidente du Groupe de travail sur la coopération pour le développement et l’environnement

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du document (d’une centaine de pages).

Souce : http://www.oecd.org/dataoecd/47/45/1960498.pdf

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter