Mauritanie : les femmes en politique

Entretien avec Madame Khadijetou Mint Boubou, gouverneure de l’Inchiri.

04 octobre 2007 : Entretien avec Madame Khadijetou Mint Boubou, gouverneure de l’Inchiri

Mme La Gouverneure, pouvez-vous vous présenter, comment êtes-vous arrivée a ce niveau de responsabilité ?

Madame Khadijetou Mint Boubou : J’avoue qu’il n’est pas facile de parler de soi-même, mais ce que je peux vous dire est qu’étant parmi les premières filles mauritaniennes scolarisées ayant pu achever leur cursus scolaire, j’ai intégré le corps de l’administration générale dès mon premier poste professionnel, en qualité de cadre. A ce titre, j’ai occupé plusieurs hautes fonctions : Directrice de Cabinet au Secrétariat d’Etat à l’Etat Civil, Secrétaire d’Etat chargée de l’Etat Civil (pendant six ans ) et Directrice générale de l’Office National du Tourisme.

Etant donné ce profil et cette expérience, il était donc tout à fait naturel que les autorités nationales aient pensé à moi lorsqu’elles ont décidé de nommer les premières femmes Gouverneures de région.

Quelle appréciation faites-vous de l’intégration de la femme mauritanienne aux instances de décision ? Est-ce a la mesure de vos attentes par rapport aux engagements pris par le Chef de l’Etat en signant la Charte pour la Promotion de la Femme ?

Madame Khadijetou Mint Boubou : C’est une décision qui doit être appréciée et saluée de la part de chaque citoyen éveillé. En effet, la participation de la femme (qui représente plus de 50% de la population totale du pays) constitue une condition sine qua none du développement économique et social, mission principale des décideurs. Pour réaliser le troisième Objectif du Millénaire pour le Développement il était donc nécessaire de s’engager dans cette orientation qui vise à promouvoir la femme. C’est une décision qui doit être appréciée et saluée de la part de chaque citoyen éveillé. En effet, la participation de la femme (qui représente plus de 50% de la population totale du pays) constitue une condition sine qua none du développement économique et social, mission principale des décideurs. Pour réaliser le troisième Objectif du Millénaire pour le Développement il était donc nécessaire de s’engager dans cette orientation qui vise à promouvoir la femme.

Je voudrais rappeler que c’est la première fois dans notre pays que des femmes accèdent à des postes dans la diplomatie (ambassadrices) et comme walis (gouverneurs) dans l’administration territoriale ; au niveau du législatif, elles représentent 18% des députés et 33% des élus au niveau municipal. Elles bénéficient en outre d’une bonne représentativité au niveau de l’exécutif et de l’administration publique.

Ces récentes nominations de femmes, en un temps relativement court par rapport à la date de son investiture, témoignent aussi de la volonté du Président de la République d’honorer ses engagements.

Quelles sont vos recommandations pour qu’il y ait plus de femmes dans les instances de décision ?

Madame Khadijetou Mint Boubou : Ma première recommandation c’est de donner aux femmes l’éducation et la formation requises pour leur permettre d’assumer pleinement les responsabilités qui leur seront confiées. La seconde est qu’il y ait une réelle volonté d’intégrer les femmes à tous les niveaux de décision (exécutif, législatif, administratif et judiciaire...). Il faut également les encourager et les inciter à s’investir dans les organisations de la société civile et dans les affaires.

Quel est votre message aux femmes, aux autorités mauritaniennes et aux organisations internationales ?

Madame Khadijetou Mint Boubou : J’invite mes sœurs à redoubler d’efforts pour réussir aussi bien au niveau de leurs études qu’au niveau de leurs activités professionnelles. Aux autorités mauritaniennes, je demande de persévérer dans cette orientation qui vise à intégrer les femmes comme actrices à tous les niveaux et vise la réduction des disparités sociales.

Quant aux organisations internationales, elles doivent continuer à accompagner ce processus de promotion des femmes jusqu’à la réalisation de ces nobles objectifs. Enfin je saisis cette occasion pour remercier toutes celles et ceux qui se sont investis pour soutenir la femme, aussi bien dans notre pays que dans le reste du monde.

Irabiha Mint Abdel Wedoud Email : irabdel chez yahoo.fr

Note : Info source : Irabiha Mint Abdel Wedoud

Source : http://www.sosabbere.org/spip.php?a...

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter