Mesurer les inégalités pour influencer l’agenda post-2015 (CSW 58, NY, 2014)

Dans le cadre de la 58ème session de la Commission sur le statut des femmes, Genre en Action a co-organisé le 11 mars dernier une table ronde intitulée "Observations et analyses croisées des disparités de genre dans les OMD : quelles pistes pour l’après 2015 ?", avec les organisations AFARD, ICAE et AFTURD.

Quel rôle des observatoires de l’égalité de genre dans le suivi de post-2015 ? Compte-rendu de l’intervention de Genre en Action

Lucille Terré, coordinatrice de Genre en Action a présenté l’expérience du Réseau des Observatoires de l’Egalité de Genre (ROEG) mené depuis 2011, à un public de près de 50 personnes.

Qu’est-ce que le ROEG ?

Le Réseau des Observatoires de l’Egalité de Genre (ROEG) a vocation à renforcer les observatoires de l’égalité issus de la société civile francophone dans leurs missions de collecte et d’analyse de données, d’information et de plaidoyer.

Les observatoires de l’égalité ont des formes diverses et oeuvrent dans différents domaines, mais ils ont tous comme point commun d’avoir au cœur de leur activité la collecte et l’analyse de données (observation), qui leur permet ensuite de rendre compte des inégalités, d’agir, faire agir, influencer et sensibiliser et d’émettre des propositions alternatives.

Les obstacles rencontrés par les Observatoires du genre

Les observatoires de l’égalité sont quotidiennement confrontés à des obstacles quant à leur fonctionnement et à leurs actions : accès aux financements, travail bénévole, problèmes de relations avec les gouvernements et les Etats.

Ces obstacles ont partie lié au rôle de vigie qu’ils exercent. Issus de la société civile, ils ont un rôle de veille sur la mise en œuvre des engagements des Etats, pouvant les amener à pointer les limites des actions publiques, voire à contredire les données officielles et mettre en lumière un manque de transparence.

Comment renforcer l’action des Observatoires de l’égalité ?

Sur la base de ces obstacles, Genre en Action a présenté les premières recommandations issues des travaux du ROEG, et plus spécifiquement d’une étude comparative des observatoires en cours de réalisation, s’adressant aux Etats, aux structures de la société civile et aux observatoires eux-mêmes.

Ces recommandations tiennent principalement au renforcement des synergies (entre observatoires, observatoires et autres structures de la société civile, observatoires et gouvernements), au renforcement des capacités méthodologiques et organisationnelles des observatoires, au soutien financier de ces structures et à leur soutien par les institutions publiques, ainsi qu’à la mise en réseau et au partage de bonnes pratiques.

En savoir + : www.observatoiresdugenre.com

Télécharger

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter