Naissances illégitimes et adoption en Algérie : deux problèmes

Ce dossier, constitué par Béatrice Borghino (membre active de Genre en Action), se focalise sur deux problèmes transversaux en Algérie, qui ont pour objet la filiation de l’enfant à la famille.
La question des naissances illégitimes et celle de l’adoption montrent la centralité du mariage, de la famille et de la filiation dans ce pays, d’où ces conséquences sur les enfants nés en dehors de ces deux institutions : l’opprobe pour les mères non mariées... et les limites de l’adoption.

Cette série de documents est tirée de quotidiens algériens et de sites d’informations spécialisés en ligne.

Dans les documents qui constituent ce dossier, vous trouverez en pièces jointes :

- un article dans TSA (Tout Sur l’Algérie)
La réaction de la lectrice apporte des précisions supplémentaires ;

- un article dans Liberté

- la kafala ou recueil légal : site du ministère de la justice algérienne ; définition, conditions conséquences. Ministère de la justice

- Dossier réalisé par le CIDDEF d’Alger (2008) :
Kafala, droit, généalogie
La kafala, quel contenu

- un site d’informations par une association spécialisée (en ligne) : les démarches de la Kafala en Algérie

***

Une énorme action en Algérie : plaidoyer pour l’égalité en matière d’héritage.

Sur l’héritage, la répartition qui doit se faire étant écrite très clairement dans le Coran, il est très difficile de proposer autre chose en demandant l’égalité entre les 2 sexes. C’est cependant un sujet auquel s’intéressent des femmes (et quelques hommes) dans les pays du Maghreb.

Un tunisien, Tahar Haddad (1898-1935), ce penseur de l’émancipation féminine, avait déjà écrit en 1929-1930, dans « Notre femme, la législation islamique et la société » : « S’il est vrai que la religion musulmane avait énoncé […] l’existence d’une différence entre l’homme et la femme dans des cas bien précis, il n’en est pas moins vrai qu’elle ne rejette point le principe de l’égalité sociale entre les deux sexes chaque fois que les conditions s’y apprêtent avec l’évolution du temps ». Il écrit ceci dans la partie consacrée à l’héritage et c’est de celui-ci qu’il parle (p. 35) pour demander l’évolution des textes dans l’esprit du Coran (et non dans la lettre).
Voir l’article Le « genre » ? Un concept, des outils, une méthode à ce sujet.

Ici, donc, l’Algérie d’aujourd’hui, avec l’action du CIDDEF (Centre d’information et de documentation sur les droits des enfants et des femmes) d’Alger. Ce document que nous vous proposons est issu d’une journée très intéressante organisée en Novembre 2010, durant laquelle Béatrice Borghino, entre autres, avait présenté le plaidoyer suivant (en français et en arabe) :

- Plaidoyer pour une égalité du statut successoral entre homme et femme en Algérie (en français)

- Plaidoyer pour une égalité du statut successoral entre homme et femme en Algérie (en arabe)

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter