Népal : le suicide, première cause de mortalité chez les femmes

Une récente étude effectuée sur la période 2008/2009 portant sur la mortalité et la morbidité maternelles a été menée par la Division santé des familles (DSF) du Département des services de santé du Népal. Initialement portée sur les changements observés dans le pays dans le domaine de la mortalité maternelle depuis 1998, année de la précédente étude, l’étude a révélé que le suicide était aujourd’hui la première cause de mortalité chez les femmes entre 15 et 49 ans.

Le suicide a désormais pris le pas sur les accidents et la maladie pour devenir la première cause de décès chez les femmes âgées de 15 à 49 ans, au Népal, selon ce que révèle une étude publiée par le gouvernement népalais.
L’étude a été réalisée sur une période d’un an à compter d’avril 2008, auprès de femmes en âge de procréer (15-49 ans), dans huit régions choisies pour représenter différentes ethnicités et divers niveaux de développement au Népal.
Ces régions comptaient au total plus de 86 000 femmes de cette tranche d’âge. Toutefois, selon les conclusions préliminaires de l’étude, qualifiées de choquantes, c’est le suicide, et non les problèmes de santé liés à la maternité, qui s’est révélé être la principale cause de décès : sur 1 496 décès déclarés, 16% étaient des cas de suicide.
L’étude de 1998 plaçait le suicide à la troisième place des causes de décès.
Ces conclusions « mettent en évidence qu’il est urgent de traiter cette question, à laquelle peu d’intérêt a été porté jusqu’ici, son importance n’ayant été révélée pour la première fois qu’en 1998 », selon l’étude.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter : l’intégralité de l’article et l’étude de la DSF sur le site IRIN

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter