Niger : surveiller les grossesses pour freiner la propagation du VIH

La transmission du VIH de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement a été prouvée. Dès lors, il importe de dépister et de traiter au plus tôt les femmes séropositives enceintes, afin que le risque de transmission soit minimisé. Au Niger, une stratégie de Prévention de la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant (PTME) a été mise en œuvre depuis 2004.

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a été le principal entrepreneur dans l’émergence, la formulation et la mise en œuvre de cette stratégie de santé publique au Niger.

L’introduction de cette stratégie vise, selon des spécialistes, à freiner la propagation du VIH dont la séroprévalence nationale était de 0,78 pour cent en 2007 contre 0,87 pour cent en 2002, d’après la dernière enquête démographique et de santé au Niger, en 2006.

***

Pour consulter l’article :
IPS - Niger : surveiller les grossesses pour freiner la propagation du VIH

Pour en savoir plus :
- La Situation des enfants dans le monde 2009 : la santé maternelle et néonatale

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter