Novembre/décembre 2006 : Genre en Action fin 2006 - bien finir pour recommencer encore mieux…

La fin d’année s’approche et une fois de plus, un petit bilan s’impose. Le premier semestre 2006 était très difficile, l’attribution du budget étant retardé au 7 juillet ! Juillet/août étant une période où le taux d’activité est très fortement ralenti en France, beaucoup de chantiers qui avaient été en attente ne reprenaient qu’à partir du mois de septembre : la révision du site internet (qui risque de le bloquer pendant une journée prochainement…), l’organisation d’un colloque au Sud pour 2007, la remise à jour de la plaquette de présentation, etc.

Cette période coïncidait aussi avec la phase « critique » dans la finalisation du dossier sur le genre dans la revue Economie & Humanisme. Ce dossier dont nous étions à l’origine, a réuni beaucoup de partenaires divers, travaillant dans le développement local ou à l’international, et les réunions éditoriales étaient riches d’échanges pour essayer d’approcher les points de vue - avec plus ou moins de succès. Le réseau n’a finalement pas fourni beaucoup d’articles, mais j’ai tout de même tenue à relire l’ensemble des contributions pour veiller à une certaine cohérence de l’ensemble (même si mes propositions de correction n’ont pas toujours été prises en compte…). Cette expérience était très intéressante et si le résultat n’a pas toujours la cohérence escomptée, il a le mérite d’être assez novateur dans le milieu francophone. Tous ceux qui sont sur notre liste de diffusion postale auraient dû le recevoir entre-temps.* Les autres peuvent consulter une sélection d’articles sur le site (http://www.genreenaction.net/article.php3?id_article=4270).

En parallèle, nous avons réuni pour la première fois fin septembre un comité de pilotage pour le réseau Genre en Action. Réunissant des personnes qui représentent des types d’acteurs représentés au sein du réseau (organisations de solidarité internationales, « expert-es », formateurs-trices, chercheur-es, communicateurs-trices, bailleurs, décideurs,…) ce comité devait répondre à un souci croissant : qui décide des orientations du réseau ? Qui peut parler en son nom ? Comment donner plus de légitimité à ce réseau virtuel qui est en contact régulier avec plus de 1300 personnes partout dans le monde ? Beaucoup de choses restent à clarifier, même après une deuxième réunion en décembre et une grande question reste ouverte : comment assurer la prise en compte des points de vue, attentes et intérêts de tous les membres du Sud qui ne peuvent pas être représentés physiquement ? N’hésitez pas à faire des propositions…

Suite à la première réunion de ce comité, d’importants changements sont intervenus au niveau institutionnel. Après une période tendue et sans dialogue avec notre institution de tutelle, le ministère des Affaires étrangères (MAE), ce dernier a été décidé que la responsabilité pour le réseau Genre en Action passait de la sous-direction de la santé à celle de la gouvernance - classification qui répond mieux à nos soucies de mainstreaming et de prise en compte de la chose politique. Notre nouvel interlocuteur est chargé de mission auprès du directeur des politiques de développement au sein du MAE, point focal des points focaux genre du MAE.
Cette évolution a permis de clarifier aussi l’articulation entre la toute nouvelle « plateforme genre et développement » que le MAE a officiellement lancée lors d’une réunion en présence de la ministre déléguée à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, Brigitte Girardin, le 13 octobre : cette plateforme est un organe consultatif auprès du ministère que réunit les acteurs français de la coopération et la solidarité internationale, animé par le réseau Genre en Action, fort de ses membres de tout l’espace francophone. Cette animation consiste à nourrir les échanges de la plateforme par des apports et des « retours du Sud », pour soutenir une réelle intégration transversale de l’approche genre dans la coopération française.

En interne, nous avons lancé tout un travail de recherche-action sur la diversification des partenariats et des sources de financement du réseau. A cette occasion, nous avons entre autre compilé des fiches qui renseignent sur les différents bailleurs pour des projets de genre. Nous espérons pouvoir mettre à disposition ses fiches prochainement sur le site pour partager le bénéfice de ce gros travail avec vous. En attendant, il nourrit déjà les travaux du comité de pilotage - affaire à suivre.

Un autre moment clé était la journée « Genre et solidarité internationale », organisée par Coordination Sud qui regroupe un grand nombre d’ONG françaises, le 12 décembre 2006. Le réseau a été associé à cette journée qui a permis pour la première fois de réunir environ 80 personnes du milieu des ONG autour de la problématique de genre et développement. C’était aussi l’occasion de revoir certain-es entre vous, ce qui est toujours précieux dans ce réseau où les relations virtuelles priment largement. Même si je reste sceptique vis-à-vis de tout-es ceux et celles qui prétendent avoir fait du genre depuis longtemps, mais sans l’appeler comme ça, voire sans le savoir, les échanges étaient intéressants et prometteurs. Reste à espérer que cette journée ne sera que la première étape d’une dynamique grandissante, accompagnée par les partenaires étrangers de ces acteurs français que beaucoup d’entre vous représentent.

Beaucoup de choses sont prévues pour 2007 (en espérant que le budget du MAE ne se fera pas attendre aussi longtemps cette année…) : le bulletin papier no. 6 reste pour l’instant « dans les tuyaux », en attendant d’autres contributions sur les observatoires (des idées ?), l’idée d’un colloque sur la thématique « genre et gouvernance » fin 2007 à Madagascar fait son chemin (pour les interessé-es à Madagascar, rapprochez-vous du réseau genre malgache), le réseau alimentera les travaux de la plateforme genre et développement en vue de proposer une stratégie genre au MAE,… pour n’en donner qu’un aperçu.

Reste à vous souhaiter à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année et bon vent pour le genre en 2007 ! Et si vous avez quelques jours de répit, ci-dessous de la lecture en grand nombre (ce bulletin regroupant deux mois…) n’oubliez pas que vous aussi, vous pouvez alimenter cette liste en mettant vos textes, informations et idées à disposition de tous les membres du réseau (un grand merci à tous celles et ceux qui l’ont déjà fait en 2006) - le début d’une année est un formidable moment pour les bonnes résolutions !

Bien cordialement

Elisabeth Hofmann
(coordinatrice)

* Si vous ne l’avez pas reçu, mais vous souhaiteriez recevoir nos prochaines publications sous forme de papier, merci de m’envoyer votre adresse postale complète et de m’indiquer si nous pouvons la publier sous la rubrique « Membres » du site du réseau. Malheureusement, je ne pourrais plus faire des envois complémentaires du numéro d’Economie & Humanisme, notre stock étant épuisé et notre budget ne permettant pas l’achat d’autres numéros.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter