OIF et Genre en Action : pour une plus grande participation des Francophones à AWID (2008)

La faible présence des Francophones dans les rencontres internationales traitant des droits des femmes et/ou du « genre » est un problème récurrent, le reflet du décalage, et peut-être du retard, des acteur-trices francophones du développement sur la prise en compte du genre dans les politiques publiques et la reconnaissances des droits des femmes comme enjeux de développement à part entière. Si la situation n’est pas nouvelle, manifestement, elle persiste.

De quoi s’agit-il alors ? Du manque d’information en français (ou d’accès à cette information), du morcellement des mouvements et du manque de synergie entre les ONG de femmes, les « pro-genre » et les féministes ? Les mouvements sont-ils en mode d’« auto-défense » d’une spécificité francophone par rapport aux approches anglo-saxonnes ? Est-ce le manque de volonté politique des gouvernements et des bailleurs du monde francophones sur ce thème ? Les réponses sont sans doute multiples. Reste que des solutions pour remédier à cette situation sont à trouver.

Le forum de l’AWID – l’association pour les droits de la femme et le développement – n’est pas le seul rendez-vous international des femmes militantes et féministes. Il est cependant le seul espace sur ce thème à avoir une portée internationale, à s’adresser aux mouvements sociaux, à ne pas être organisé par les Nations Unies ou les Etats... et à survivre depuis 26 ans. Jusqu’à présent, 10 fora internationaux ont été organisés, le dernier en date (2005 à Bangkok, Thaïlande) regroupant plus de 1800 femmes (et quelques hommes) du monde entier. Actuellement, l’AWID est impliquée dans le plaidoyer visant à intégrer le genre dans la déclaration de Paris, mais les associations francophones de la société civile sont largement absentes de cette démarche. Un rapprochement entre le mouvement international que représente AWID et les associations militantes francophones était donc plus que nécessaire. En 2005, la liste des participant-es au 10e forum de l’AWID (Bangkok) comptait environ 80 noms de francophones (sur les plus de 2000 inscrit-es). Sur ces 80, la moitié à peine a assisté au forum. Sur la centaine de sessions-débats proposées pendant les quatre jours, pas plus de 8 sessions ont fait appel à des francophones et seules trois séances ont été proposées par des francophones (Sénégal, Rwanda et RDC). Aucun-e francophone représentant-e d’organisations n’est intervenu-e pendant les plénières.

La mobilisation des francophones autour des grands enjeux de développement et dans les rencontres internationales faisant partie des objectifs de l’Unité Genre de l’Organisation Internationale de la Francophonie et du réseau Genre en Action, ces deux partenaires ont donc proposé un partenariat à l’AWID afin de garantir une participation francophone de qualité pendant le Forum 2008.

Quel résultat ?

La mutualisation des ressources de l’OIF, du réseau Genre en Action, à laquelle s’est ajoutée une participation financière de la Coopération Suisse et de AWID, a permis de financer la participation de 47 francophones du Sud (dont 44 femmes) et de 4 membres de l’équipe organisatrice du réseau genre en Action (France).

Elle a aussi permis l’organisation d’une session et de deux caucus au sein du Forum. Le but de ces rencontres est de se pencher à la fois sur les raisons et les solutions de la faible présence des francophones sur la scène internationale du genre, afin de dépasser l’idée que le manque de moyens et la prépondérance de l’Anglais dans ces rencontres sont seuls responsables de la situation.

Finalement, ce travail a donné lieu à la mobilisation des associations de femmes dans différents pays afin de rendre possible une couverture média militante en français d’un événement international, permettant à tou-tes les francophones de participer aux différents débats, y compris de façon éloignée.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter