Où est l’argent pour le VIH et le SIDA ?

« Où est l’argent pour le VIH et le SIDA ? » est un consortium d’organisations régionales et internationales de sensibilisation réagissant au financement insuffisant, à la corruption et au gaspillage d’argent et de ressources dans la riposte au VIH. A l’occasion de la Journée Mondiale contre le SIDA 2010, la YWCA Mondiale, la Campagne Mondiale contre le SIDA, et la Campagne Women Won’t Wait ont donc rédigé une Déclaration et réalisé un film afin de demander aux gouvernements de respecter leurs engagements.

Extrait de la Déclaration de la YWCA Mondiale, la Campagne Mondiale contre le SIDA, et la Campagne Women Won’t Wait à l’occasion de la Journée Mondiale contre le SIDA 2010 :
Bien qu’il existe des signes encourageants en ce qui concerne les progrès réalisés dans la riposte au VIH, il y a, à travers le monde, près de 16 millions de femmes vivant avec le VIH. En Afrique sub-saharienne, région comptant 22,4 millions de personnes séropositives, trois adultes sur cinq et les trois-quarts des jeunes gens vivant avec le virus sont des femmes. Dans toutes les régions du monde, le taux d’incidence du VIH chez les femmes est en augmentation. La pandémie a changé le tissu des communautés à travers le monde et a créé un fardeau particulier dans la vie de nombreuses personnes, en particulier des femmes et des filles. Dans de nombreux contextes où le système de santé est déjà surchargé, les femmes ont pris le relais et comblé le vide et le financement des droits des femmes en a été la clé du succès.
Pourtant, le SIDA continue d’être la principale cause de mortalité et de maladie pour les femmes en âge de procréer. Cette situation est aggravée par les inégalités dont doivent faire face les femmes. Dans le monde, les femmes représentent 70% des pauvres vivant avec moins d’un dollar par jour. Une femme sur trois a été violée, battue, forcée à l’acte sexuel ou abusée au moins une fois dans sa vie. Il est largement reconnu que la violence est à la fois une cause et une conséquence de la transmission du VIH. Aujourd’hui, les femmes séropositives continuent de subir des violations flagrantes de leurs droits an matière de santé sexuelle et reproductive. En fait, les droits humains ont souvent été perçus par les gouvernements comme une contrainte, et de ce fait adressés davantage sous l’angle des violations que du respect et de la responsabilité, surtout par rapport à ceux qui sont rendus vulnérables par l’absence de droits humains.

***
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger la Déclaration de la YWCA Mondiale, la Campagne Mondiale contre le SIDA, et la Campagne Women Won’t Wait
Déclaration en anglais

***

Des recherches conduites pour la production du film « Où est passé l’argent ? Les droits des femmes et le VIH » élaboré par la YWCA Mondiale, la Campagne Mondiale contre le SIDA et la Campagne Women Won’t Wait, il ressort clairement que l’argent existe.

***

Source : World YWCA

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter