Ouganda : les fillettes ne sont à l’abri nulle part

En Ouganda, les viols de mineures sont très fréquents : une étude financée par la Banque mondiale en 2008 a indiqué qu’environ une sur 25 filles âgées entre 12 et 17 ans a été sexuellement agressée par ses enseignants. Malgré des lois en vigueur, la corruption fait rage ; aussi, l’attitude des parents, qui négocient avec les agresseurs, contribuent au maintien des abus sexuels.

Pour consulter l’article :
IPS - Aucun refuge pour les filles ougandaises

Pour en savoir plus :
- Persécutions des femmes - Savoirs, mobilisations et protections
- Afrique : Le rapport d’Amnesty International sur la violence contre les femmes
- Étude approfondie de toutes les formes de violence à l’égard des femmes

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter