Petit traité contre le sexisme ordinaire

Comment débusquer, comprendre et combattre les mille et un traits du sexisme ordinaire dans le monde du travail ? Un manuel de résistance stimulant, salutaire et plein d’humour où nombre de femmes retrouveront toutes les petites blessures, mots et signes de condescendance, d’hostilité ou dee rejet qui les déstabilisent sans qu’elles sachent y faire face.

Petit traité contre le sexisme ordinaire
Brigitte Grésy

Sommaire

Table des matières du livre et extraits
Préface

Introduction

PREMIERE PARTIE : COMMENT LE DEBUSQUER ?

- I. Le sexisme ordinaire : une arme contre autrui
Toujours border line
Dinde ou dindon, il faut choisir
Un gisement inépuisable

Toujours plus bas : condescendance et paternalisme
La condescendance
Le dénigrement
L’obstruction

Difficilement plus haut : exclusion et insubordination
La chasse à l’intruse
La délégitimation subtile
L’insubordination larvée
La fausse courtoisie

Pour tout le monde : sexe et séduction
Les blagues et allusions lourdes ou graveleuses
La séduction détournée
La médisance ou l’accusation mensongère de turpitude

Un peu de douceur dans un monde de brutes

- II. La face cachée du sexisme ordinaire : une arme retournée contre soi
Tchip tchip aussi du côté des femmes
Les trois disgrâces

Le manque de confiance en soi
Le surinvestissement
La dévalorisation

DEUXIEME PARTIE : COMMENT LE COMPRENDRE ?

- I. Le piège des représentations

Des sédiments déposés à l’ère inimaginaire
Déglaçons les filles
Dites-le avec des femmes

Le nouveau paradoxe de la comédienne
Plus homme que moi tu meurs
Plus femme que moi, y a pas
Les quotas invisibles des hommes

Le neutre est masculin

La séduction à double tranchant

C’est pas la faute à Marivaux
La coquetterie des femmes
Du canapé au divan

Diviser pour ne pas régner

De vaines querelles
Être féministe, c’est sexy !

-  II. Le piège du temps

Un bombardement maximum

Les femmes providence : femmes sabliers et femmes sandwiches
La duperie des trois non

Trois petits tours et puis reviennent

Le délit de maternité
Il est cinq heures (du soir), les enfants s’éveillent
Temps partiel, temps partial

Haro sur les usages sexistes du temps

Le temps est injuste
Le temps est menteur
Un double drame
Scorpions, ascendant scorpion
La prison des genres

TROISIEME PARTIE : COMMENT LE COMBATTRE ?

- I. La phase de préparation : la boîte à outils

Une invitation au voyage

Le jeu du corps : ne pas se laisser chosifier

On peut mettre des talons et avoir du talent
Sourire un peu, jamais passionnément
Vouloir se faire voir
Savoir se faire entendre

Le jeu de l’esprit : muscler le mental

Ne jamais sortir toute nue
Protéger ses plates-bandes
Monter au balcon
Se blinder
Sortir des sentiers battus
Réseauter sans modération

- II. La phase de combat : les techniques de résistance

Comment passer de l’affrontement à la confrontation

Les techniques d’affrontement

Le lâcher prise
L’épinglage
La riposte
La rupture
Le corps à corps

Les techniques de confrontation

Le recadrage
L’humour
Les armes d’influence

L’étiquetage
Faire passer la pilule
Renvoyer l’ascenseur
Mettre le doigt dans l’engrenage

Le rapport de force

CONCLUSION

La nécessaire trilogie des armes collectives

Des services aux familles
Un temps réinventé
Des quotas transitoires pour forcer le passage

***

Résumé

Ce que l’auteur nomme « sexisme ordinaire » ne relève ni de la discrimination ni de l’inégalité avérée pour lesquelles il existe des lois. Il s’agit de tous ces petits signes de la vie de tous les jours, ces minuscules blessures, mots et signes de condescendance, de rejet, de paternalisme qui infantilisent souvent les femmes sans qu’elles sachent comment y faire face.

Dans les relations de travail, entre collègues, face aux cadres dirigeants ou quand elle est supérieure hiérarchique, une femme rencontre quotidiennement ce qui fait le gisement du sexisme ordinaire : condescendance, dénigrement, obstruction, exclusion, fausse courtoisie, blagues douteuses.

A travers un certain nombre d’anecdotes prises sur le vif, l’auteur débusque avec passion mais aussi humour, ce qui entrave, blesse, contrarie ou bloque le comportement des femmes et les rend parfois impuissantes à réagir. Et elle propose une sorte de boîte à outils personnelle pour mener des opérations de résistance au quotidien. Le propos est ici celui de la connivence, de l’invitation au jeu si important de la négociation pour ne pas perdre la face et ne pas faire perdre la face à l’autre, et pour aider à tracer son chemin face aux stéréotypes et à la guerre larvée de l’égalité.

A travers un certain nombre d’histoires recueillies dans le public et le privé au cours de ses différentes fonctions de responsabilité, Brigitte Grésy, en charge des politiques d’égalité entre les femmes et les hommes pendant près de dix ans, analyse le piège millénaire des représentations et des stéréotypes et propose sa "boîte à outils" pour les dépasser et s’affirmer.

A propos de l’auteur

Brigitte Gresy, agrégée de grammaire et énarque, a été directrice de cabinet de la ministre de l’égalité professionnelle et de la parité. Elle est actuellement inspectrice générale des affaires sociales, chargée de mission sur l’égalité salariale et professionnelle et rapporteure de la commission sur l’image des femmes dans les médias.

***


Informations :

Septembre 2009
Format : 225 mm x 145 mm
256 pages
EAN13 : 9782226192998
Prix : 15.00 €

Découvrez le site interactif du Traité

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter