Présentation du Rapport sur le développement dans le monde 2012 : Égalité des genres et développement

Le rapport sur le développement dans le monde pour l’année 2012 sera publiquement présenté le vendredi 14 octobre 2011, de 10h00 à 12h00, à Paris.
Les analyses et les principales conclusions du Rapport seront commentées par Ana Revenga, co-directrice du Rapport, et Aline Coudouel, économiste principale de l’équipe.

L’égalité entre les hommes et les femmes est un objectif de développement fondamental en soi. Elle est aussi un atout pour l’économie des pays qui, en améliorent les opportunités et la situation des femmes et des filles, peuvent accroître leur productivité, améliorer les conditions de vie de leurs enfants, rendre leurs institutions plus représentatives et renforcer les perspectives de développement pour tous.

« Le Rapport sur le développement dans le monde 2012 : Égalité des genres et développement » décrit les progrès importants accomplis dans le cadre des efforts déployés pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes. Il montre aussi que des disparités persistent dans de nombreux domaines, la plus criante étant l’écart entre le taux de mortalité des filles et des femmes et celui des hommes dans les pays en développement.

Le rapport fait valoir que la structure des progrès et la persistance des efforts déployés pour éliminer les disparités entre les genres sont importantes pour les politiques de développement. L’augmentation des revenus contribue à réduire certains écarts, par exemple dans l’éducation. Trop souvent, toutefois, les marchés et les institutions (y compris les normes sociales concernant les travaux ménagers et les soins à la famille) conjuguent leurs effets à ceux des décisions prises par les ménages pour perpétuer les disparités entre les hommes et les femmes. À cet égard, les écarts entre les revenus des hommes et des femmes restent profondément enracinés et perdurent dans la majeure partie du monde.

Le Rapport prône les actions suivantes :

- I/ s’attaquer aux questions de capital humain, telles que le surcroît de mortalité des filles et des femmes et les poches d’inégalités qui persistent dans le domaine de l’éducation ;
- II/ combler les écarts entre les niveaux de rémunération et de productivité des femmes et des hommes ;
- III/ accroître l’influence des femmes au sein du ménage et dans la société ; et
- IV/ lutter contre la perpétuation des disparités entre les hommes et les femmes d’une génération à la suivante.

Ces analyses et les principales conclusions du Rapport seront présentées par Ana Revenga, co-directrice du Rapport, et Aline Coudouel, économiste principale de l’équipe, le vendredi 14 octobre 2011, de 10h00 à 12h00, au 66, avenue d’Iéna, 75116 Paris. Cette réunion sera aussi l’occasion d’un échange sur les réponses à apporter.

***

Vous pouvez confirmer votre présence ici : Contact

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter