Programme Euromed : rôle des femmes dans la vie économique (RWEL)

Le programme Euromed : rôle des femmes dans la vie économique est le premier programme régional de la Commission européenne axé sur l’autonomisation économique des femmes.

Le programme mis en oeuvre par le British council en partenariat avec l’Institut Méditérranéen des études de genre a son siège au Caire, en Egypte. ll a été lancé en janvier 2006 et s’est terminé en janvier 2009. Le programme a soutenu les institutions publiques et la société civile dans leurs efforts pour promouvoir la participation économique des femmes dans 10 pays du sud méditérranéen : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban,Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie et Turquie.

Le programme sur le rôle des femmes dans la vie économique est financé par le programme régional EuropeAid. Il entend faciliter la participation économique des femmes et leur offrir de nouvelles opportunités. Le programme met l’accent sur l’intégration accrue des femmes sur le marché du travail, le soutien à la création et à la gestion d’entreprises, l’amélioration de l’accès aux mécanismes et outils financiers, et le développement d’actions de renforcement des capacités et de formation professionnelle. Entre 2006 et 2008, le programme a fourni une assistance technique à sept consortiums régionaux d’ONG assurant la mise en oeuvre de projets EOWEL ("Améliorer les perspectives des femmes dans la vie économique")

Ce programme euro-méditerranéen s’est achevé en janvier. Toutefois, vu l’importance de l’égalité homme-femme dans les pays méditerranéens partenaires aux yeux de la Commission européenne, une nouvelle initiative a été lancée par le biais du nouveau Programme régional pour les pays du Sud de la PEV « Améliorer l’égalité entre les hommes et les femmes dans la région euro-méditerranéenne » (2008-2011)

Le dernier bulletin trimestriel du Programme euro-méditerranéen « Rôle des femmes dans la vie économique » (financé par EuropeAid) revient sur ces trois années d’activités visant à soutenir des stratégies de lutte contre le faible niveau d’activité économique des femmes dans les pays méditerranéens partenaires. Ce numéro spécial met à l’honneur la Conférence politique euro-méditerranéenne qui s’est tenue à Bruxelles sur laquelle s’est achevé le programme.

Il rappelle que le programme RWEL a commandé des études, convoqué des experts et des responsables politiques à des séminaires tout en assurant le suivi de l’assistance technique. Il a ainsi analysé les avancées et les défis dans des domaines importants comme le cadre normatif des droits économiques des femmes ; la réalité de la participation économique des femmes ainsi que le rôle des mécanismes nationaux des femmes. Dans le même temps, le programme a soutenu un large éventail d’organisations non-gouvernementales et les femmes entrepreneurs qui bénéficient de leur assistance.

« Le fait d’œuvrer à l’échelon des organisations de la société civile qui, avec et pour les femmes, s’efforcent d’améliorer leur participation économique ainsi qu’à l’échelon des institutions publiques en charge des politiques d’égalité entre les hommes et les femmes a grandement contribué aux réalisations du Programme » peut-on lire encore dans ce numéro spécial.

Celui-ci présente également une interview de Mme Rabea Naciri, activiste de la société civile
et experte travaillant pour le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme . Rabea a évalué les conclusions de la seconde Réunion thématique euro-méditerranéenne ad hoc sur le Renforcement du rôle des femmes dans la vie économique. Les ressources euro-méditerranéennes sur les droits de femmes, notamment les publications, y sont également énumérées.

Le dernier bulletin d’information, disponible en anglais, en français et en arabe est accessible dans la section Newsletter archive du site Internet du programme

Site Internet du RWE

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter