Protocole sur les droits de la femme en Afrique

Où en est-on de la ratification du protocole relatif aux droits de la femme en Afrique ? Quelques exemples.

Le Mozambique a ratifié le protocole relatif aux droits de la femme en Afrique
Lomé, Togo, 19 janvier 2006. Le Mozambique a déposé son instrument de ratification
du protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)
relatif aux droits de la femme en Afrique le 30 décembre 2005. Le Mozambique est
ainsi le 17ème pays à ratifier cet instrument.

Le Burkina Faso et la Guinée en Afrique de l’Ouest pourraient eux aussi procéder
incessamment au dépôt d’instrument, la ratification ayant déjà été autorisée par
leurs parlements respectifs.

Au Niger, en conseil des ministres hier 18 janvier 2005, le président de la
république a autorisé la ratification du protocole. Le projet ira au parlement qui
doit voter une loi autorisant sa ratification en vue du dépôt de l’instrument de
ratification auprès de la Commission Africaine.

Nous encourageons nos collègues à redoubler d’efforts afin que les trois dépôts
d’instruments interviennent dans les meilleurs délais, et qu’en 2006 le protocole
soit ratifié par tous les Etats africains sans réserves préjudiciables à la
jouissance effective de leurs droits humains par les femmes. La Côte d’Ivoire, le
Ghana, la Guinée Bissau, le Liberia, la Sierra Leone en Afrique de l’Ouest doivent
encore faire des progrès dans ce sens.

***

Voir également : Le Protocole sur les Droits des Femmes en Afrique : un premier bilan positif, juillet 2009

***

Source  : WiLDAF/FeDDAF Bureau sous-régional d’Afrique de l’Ouest
www.wildaf-ao.org

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter