RDC : Le viol comme arme de guerre

Dans son dernier livre « La profanation des vagins », l’écrivain congolais Bolya dénonce le viol comme arme de guerre et arme de destruction massive. Il dénonce les prédateurs sexuels, les profanateurs de vagins, seigneurs de la guerre, pédophiles de guerre et autres « tarés de la terre »...

Et Bolya de marteler que, « loin d’être une fatalité, la violence sexuelle de masse présuppose une « stratégie délibérée » et que les femmes sont devenues des cibles dont le corps correspond à un territoire. Les viols collectifs, les grossesses forcées et l’esclavage sexuel sont des instruments de génocide et de nettoyage ethnique.

Les chiffres donnent la nausée. Au Rwanda par exemple, entre 250 000 et 500 000 femmes ont été violées en 90 jours durant le génocide de 1994 et 15 000 grossesses forcées y ont été recensées. Mme Lulia Mytoc, rapporteur spécial sur la RDC, précise que les victimes de viols dans ce pays ont un âge variant entre... 4 et 80 ans. En parallèle, l’âge des violeurs a tendance à baisser, avec l’enrôlement massif, dans les guerres africaines, d’enfants-soldats. Ces derniers, « chiots de guerre », « fossoyeurs de leur propre vie », sont devenus des « enfants-violeurs malgré eux ».

Bolya fustige le silence de la communauté internationale et s’interroge : y aurait-il deux justices internationales ? L’Afrique est la « fosse commune du droit et du devoir d’ingérence ». Qui plaide pour une « véritable justice internationale à compétence universelle » et la fin des lois internationales à géométrie variable ?
Bolya rappelle aux prédateurs sexuels qu’ils doivent être jugés comme des criminels de guerre comme tels. Pour que les viols ne soient plus considérés comme des dommages collatéraux des conflits. Mais comme des crimes contre l’humanité.

"La profanation des vagins de Bolya", éditions Le Serpent à Plumes

En pièce jointe le bulletin n°2 complet du Collectif pour le soutien à l’Appel des femmes du KIVU pour la Paix.

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter