Rapport de la CSI. Vivre dans l’insécurité économique : les femmes et le travail précaire

La Confédération syndicale internationale (CSI) a émis un nouveau rapport en mars 2011 qui révèle qu’avec 27 millions de personnes sans travail, la crise économique mondiale a été dévastatrice en termes d’emploi. Ce rapport met en évidence la deuxième vague de répercussions sur l’emploi affectant particulièrement les femmes. Les recommandations stipulées dans le document vous permettront également d’émettre des éléments de plaidoyer.

Introduction et principaux résultats

Le premier impact de la crise économique mondiale sur l’emploi, qui a laissé au moins 27 millions de personnes sans travail, a été bien documenté. A partir de l’analyse de recherches internationales récentes issues de plusieurs sources, ce rapport met en exergue l’existence d’une deuxième vague de répercussions sur l’emploi affectant particulièrement les femmes, et très peu reflétée dans les statistiques officielles ou dans les politiques gouvernementales. La tendance de fonds relative à l’augmentation de formes d’emploi de plus en plus précaires et d’informalisation croissante des marchés du travail qui précédait la crise, a été nettement accentuée par celle-ci, laissant un nombre grandissant de femmes sans emploi et sans sécurité de revenu, avec des salaires à la baisse.

Ce rapport traite de l’insécurité financière avec laquelle les femmes vivent en mettant l’accent sur la précarité de leur situation d’emploi. Il analyse les tendances mondiales dans le monde du travail à partir d’une perspective de genre, notamment l’impact accablant de la récession économique mondiale de 2008. Il insiste sur l’existence d’une seconde vague de la crise sur les femmes dont l’effet n’est pas suffisamment reconnu.

Le rapport souligne l’essor du travail précaire et informel dans pratiquement tous les pays. La crise économique de 2008 n’a fait qu’accélérer un processus d’informalisation du travail qui était déjà en rapide évolution. Il constate que les femmes sont les plus touchées par cette tendance sur les marchés du travail et souligne la façon dont la surreprésentation de celles-ci dans des formes d’emploi précaires sape leurs droits, perpétue les inégalités entre les sexes dans la société et limite les perspectives de progrès économique durable.

Le rapport conteste l’idée générale selon laquelle la participation accrue des femmes sur le marché du travail leur a donné les moyens suffisants pour se construire une sécurité économique. Il lance un appel urgent aux gouvernements afin que toute la lumière soit faite sur la piètre qualité des emplois que de nombreuses femmes occupent.

Le rapport soutient que les indicateurs standards et les données utilisées pour mesurer l’évolution des marchés du travail, ne parviennent pas à saisir l’ampleur de l’augmentation de l’insécurité économique vers laquelle les femmes ont été poussées. Au cours des dernières décennies, des millions de femmes se sont retrouvées dans des situations financières très vulnérables rendant leur présent et leur avenir incertains. Trop souvent, des données spécifiques sur la situation des femmes font défaut.

Enfin dans la dernière section du rapport, les gouvernements et les syndicats sont invités à prendre des mesures dans quatre domaines clés :

- Changer la politique afin de se concentrer sur la création d’emplois de qualité ;
- Mettre en pratique l’égalité entre les hommes et les femmes sur le marché du travail ;
- Assurer un accès universel à la sécurité sociale au travers de la mise en place d’un socle de protection sociale pour tous les travailleurs et les travailleuses indépendamment de leur situation d’emploi ;
- Relever le défi de la syndicalisation des travailleurs et travailleuses en situation d’emploi précaire.

La mise en application de ces recommandations serait une étape importante pour aider les femmes à sortir de l’emploi informel et précaire, et augmenter leurs chances d’accéder au travail décent. Pour une vie décente !

Table des matières :
1. Vivre dans l’insécurité économique
1.1 Les effets de la crise économique mondiale
1.2 Une perspective de genre sur la crise économique mondiale
2. Vivre avec un emploi incertain
2.1 Le travail précaire
2.2 L’économie informelle et l’emploi informel
2.3 L’emploi vulnérable et les travailleuses pauvres
3. Vivre avec de bas salaires
3.1 La crise économique réduit de moitié la progression des salaires dans le monde
3.2 Inégalité salariale, bas salaires et genre
3.3 Inégalité salariale dans les pays industrialisés : le cas des travailleuses à temps partiel
Recommandations

***

Vous pouvez consulter et télécharger le rapport de la CSI : Vivre dans l’insécurité économique : les femmes et le travail précaire

Consultez également : Crise internationale : lourdes conséquences pour les femmes

***

Source : CSI

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter