Refus de la réalité : les États-Unis et la prévention du VIH

Tourné au Kenya et en Ouganda, ce documentaire de 9 minutes illustre les effets de la politique globale de l’administration Bush en matière de VIH/SIDA, favorisant l’abstinence comme seule méthode de prévention du VIH.

Population Action International

Abstaining from Reality (Refus de la réalité) révèle les dangers que posent ces programmes à saveur idéologique pour les vies des gens qu’ils sont censés protéger. Cette politique est déconnectée de la réalité que vivent les femmes et les jeunes, que l’épidémie affecte en nombre disproportionné. Le documentaire recommande une approche équilibrée et diversifiée dans la lutte au VIH qui donnerait aux gens accès à des informations fiables et aux services dont ils ont besoin.

Réalisé par Population Action International, Abstaining from Reality a été tourné afin de sensibiliser les gens aux risques de la politique de l’abstinence comme seule méthode de prévention du VIH, l’une de plusieurs politiques affectant négativement la planification des naissances aux États-Unis et l’aide accordée aux pays en développement dans le domaine du VIH/SIDA.

Annoncé en janvier 2003 par le président Bush, la Plan présidentiel d’urgence pour l’aide anti-sida (PEPFAR) consacrera 15 milliards $ sur cinq ans à la lutte contre la pandémie du VIH/SIDA dans 15 des pays les plus durement touchés en Afrique, dans les Caraïbes et en Asie, soit là où surviennent près de la moitié des infections au VIH. 80% des fonds du PEPFAR sont réservés au traitement et aux soins, le reste est consacré aux activités de prévention.

La principale stratégie de prévention étatsunienne repose sur le modèle ABC - abstinence, fidélité et, au besoin, recours correct et continu au condom (selon l’interprétation de l’administration Bush). Dans les faits, elle mène à une emphase stricte sur l’abstinence chez les jeunes et la fidélité chez les couples mariés, le recours au condom n’étant recommandé que pour les personnes "ayant des comportements à risque élevé". Les directives du PEPFAR stipulent que la promotion du condom doit s’accompagner de renseignements sur le taux d’échec de ce dernier et d’un avis que l’abstinence est la meilleure protection contre le VIH. Et le peu d’argent consacré à la prévention du VIH est assorti de restrictions : au moins le tiers doit promouvoir l’abstinence jusqu’au mariage.

Le Government Accountability Office des États-Unis s’est penché sur les incidences de ce financement sur les activités de prévention. Il a conclu que les restrictions reliées à l’abstinence diminuaient l’efficacité de l’aide au niveau local. Dans certains pays, le financement affecté aux programmes nécessaires de prévention a diminué ou même disparu.

Au Kenya, par exemple, la grande majorité des infections au VIH surviennent lors de contacts sexuels, mais moins de la moitié des fonds alloués par le PEPFAR sont consacrés à la prévention de ce type de transmission du virus. Plus de la moitié de ces fonds sont destinés à des programmes d’abstinence ou à d’autres changements de comportement. Le reste de l’argent est éparpillé entre le recours au condom, la gestion d’infections transmissibles sexuellement et la réduction de l’usage de drogues injectables.

L’Ouganda a été le premier pays à mettre en oeuvre le modèle ABC adopté par l’administration Bush et réinterprété en faveur d’une emphase sur l’abstinence au détriment d’autres stratégies de prévention. L’Ouganda a déjà été l’exemple à suivre en matière de VIH/SIDA. Dans les années 1990, le taux de prévalence du VIH/SIDA y avait substantiellement baissé suite à un fort appui politique en faveur de nombreuses stratégies de prévention, dont le recours au condom. Aujourd’hui, le taux de prévalence est de nouveau en hausse suite au virage effectué dans les politiques et programmes de prévention du VIH. Cette nouvelle tendance est attribuée à l’abandon par le gouvernement de la promotion et de la distribution de condoms au profit d’une aide étatsunienne substantielle visant la seule abstinence.

Source : Fiche documentaire, Population Action International
http://cybersolidaires.typepad.com/...

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter