Renforcement du leadership féminin au niveau local : entre le politique et l’économique - documents sur l’atelier de Tunis (juillet 2010)

Le Centre de la Femme Arabe pour la Formation et la Recherche (CAWTAR) a organisé dans le cadre du projet conjoint avec l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche pour la promotion des femmes (UN-INSTRAW) et financé par le gouvernement espagnol d’une part et le projet régional d’OXFAM Québec d’autre part, un atelier sur le « Renforcement du leadership féminin niveau local entre le politique et l’économique », qui s’est tenu le 28-30 Juillet 2010 à Gammarth.

L’atelier, qui a duré trois jours, a vu la participation de 39 participantes et participants.

La
première session a été consacrée à l’approfondissement des connaissances autour de la
question de la participation des femmes à la vie économique et politique et des mécanismes et
outils conduisant à l’habilitation des femmes dans ce domaine.

La deuxième séance a été
consacrée au renforcement des capacités des participants en matière de plaidoyer, identifié
comme étant un outil capable de promouvoir les droits des femmes de soutenir et de
renforcer, de façon efficace, leur autonomisation économique.

Ces séances ont ciblé 13
femmes élues au niveau local appartenant à différents partis politiques (maire/adjointe au
maire/conseillère) et 13 représentants d’associations de développement local et d’institutions
publiques compétentes (voir annexe 1 : liste des participants).

La troisième séance a consisté
en une table ronde ayant réuni les participants susmentionnés, ainsi que les principaux acteurs
impliqués dans le processus de l’autonomisation économique des femmes, tant au niveau
central que local, tels que : le ministère des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens
à l’étranger, le ministère des affaires de la Femme, de la Famille, de l’ Enfance et des
Personnes agées, la Banque Tunisienne de Solidarité, le Fonds de Solidarité Nationale 26-26,
l’Association pour le Soutien à l’auto développement –ASAD-, l’Association pour la
promotion de l’Emploi et du Logement –APEL-, l’Association Tunisienne pour l’Auto
développement et la Solidarité –ATLAS-, l’Union Nationale des Femmes Tunisiennes,
l’Organisation Tunisienne des Mères, ENDA monde arabe, CIDEAL, la Fondation pour la
paix et la solidarité et certaines agences de coopération Internationale (GTZ/AECDI)
Par ailleurs, une bonne pratique espagnole sur les mécanismes de soutien implémentés au
niveau de la municipalité de Cordoue a été présentée lors de la table ronde.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger tous les documents relatifs à l’atelier sur le site de Ensemble pour l’égalité

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter