Répercussions des crimes et du système de l’honneur familial

La Campagne Internationale Contre les Crimes d’Honneur (ICAHK) annonce sa première publication « Un totalitarisme contre les femmes, Répercussions des crimes et du système de l’honneur familial sur les conditions de vie des femmes au Moyen-Orient ». Basé surtout sur des rapports, témoignages et entretiens réalisés en Palestine et en Israël, ce texte décrit « l’oppression de l’honneur » comme une oppression de type totalitaire.


Chaque jour, en moyenne, treize femmes ou jeunes filles meurent assassinées dans le monde « au nom de l’honneur familial », des femmes et des jeunes filles qui, il y a peu, vivaient, aimaient, rêvaient... Ces meurtres « d’honneur » sont de véritables peines capitales afin de maintenir un système d’oppression et il s’agit ici aussi de montrer ce que vivent celles que ce système enterre vivantes : mariages forcés, restrictions quant à l’accès au droit et à la vie sociale, conséquences sur la santé, suicides…

A l’opposé des thèses réactionnaires qui cherchent à diviser le monde entre Occident et Orient, pour justifier les croisades, Djihad, bombardements et autres barbaries qui ensanglantent cette région du monde, cette description, en s’appuyant sur les voix de celles qui souffrent de ce système et qui le combattent, de se poser dans la perspective de la lutte universelle des opprimé(e)s pour l’émancipation du genre humain.

Le livre peut être commandé sur Café Presse pour 25 dollars US (environ 17 euros).

Tous les bénéfices iront à ICAHK (Campagne Internationale contre les Crimes d’Honneur).

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter