Réseau, réseautez, réseautons…

A la place d’un édito, cette fois-ci une question : comment allons nous dynamiser notre travail en réseau, malgré notre éloignement géographique ?

Jusqu’à maintenant, le réseau Genre en Action n’a jamais eu d’identité juridique, et ce manque d’identité formelle commence à poser certains problèmes, d’une part si nous voulons diversifier les ressources financières du réseau et d’autres part, si nous souhaitons nous démêler de la rigidité des règles de l’administration publique à laquelle nous sommes soumis-es au vue de notre dépendance actuelle à l’IEP de Bordeaux (même si le soutien du CEAN, centre de recherche de l’IEP, est par ailleurs non négligeable). L’idée de constituer une association loi 1901 est en train de faire son chemin… De fait, ce chantier nous amène à réfléchir sur la nature du réseau, sa vision, ses objectifs, ses valeurs, sa gouvernance et attentes, activités, rôles de ses membres.
Afin d’élargir le cercle de personnes qui réfléchissent sur cette question et afin de prendre en compte l’avis de tout-es, y compris celles et ceux qui sont loin de là où je vis, je souhaiterais vous poser quelques questions.

D’abord, tout à fait basiques : C’est quoi, le réseau Genre en Action pour vous ? Qu’en attendez-vous pour vous ou votre structure ? En quoi vous sentez-vous concerné-e ? Que vous apporte-t-il ? Dans ce que le réseau fait aujourd’hui, qu’est-ce qui vous satisfait et que vous manque-t-il ? En quoi sa spécificité francophone apporte-t-elle ou non une plus-value ?

Ensuite concernant votre implication dans ce réseau : qu’apportez-vous ou que souhaiteriez-vous apporter au réseau en termes d’informations, de partage d’expériences et de lancement d’initiatives ?
A titre d’exemple des initiatives portées en partie ou exclusivement par des personnes membres du réseau, prenons celle toute récente d’Awa Fall Diop de lancer un forum électronique afin de préparer la participation de membres du réseau au Forum Social Mondial à Belém au Brésil en janvier 2009 (http://www.genreenaction.net/spip.p...). Mentionnons aussi l’appel à contribution que le pôle Sud-Ouest du réseau (un groupe informel, « nœud du réseau », basé à Bordeaux) vient de lancer (http://www.genreenaction.net/spip.p...) en vue de la publication d’un ouvrage collectif, l’initiative du Colloque « Genre et gouvernance », prévu du 27 au 29 mai 2009, co-organisé avec le réseau genre à Madagascar (http://www.genreenaction.net/spip.p...) ainsi que le toutes les initiatives « post forum d’AWID » qui sont en train de foisonner, recueillies avec d’autres éléments de feed-back au sein du forum « AWID 2008 : Quelles retombées et quel suivi ? » (http://www.genreenaction.net/spip.p...).
Au titre du partage d’expériences et d’informations, quelles thématiques traitées vous ont-elles intéressé-es ou ont-elles permis des échanges, voire des initiatives, avec d’autres organisations, aux niveaux local, régional, continental, international ? A contrario, quels sont les sujets que vous souhaiteriez mettre en avant et en quoi pouvez-vous apporter votre expertise locale, tant en termes de réseau que de champ d’étude et de pratique ? Sur le même plan, pensez-vous que les activités du réseau sont suffisamment diverses afin d’y accueillir les témoignages, expériences et analyses des membres de différents horizons disciplinaires mais aussi de lutte, générationnels, régionaux,… ? Sinon, que suggériez-vous en ce sens ?
Au titre du partage d’expériences et d’informations, quelles thématiques traitées vous ont-elles intéressé-es ou ont-elles permis des échanges, voire des initiatives, avec d’autres organisations, aux niveaux local, régional, continental, international ? A contrario, quels sont les sujets que vous souhaiteriez mettre en avant et en quoi pouvez-vous apporter votre expertise locale, tant en termes de réseau que de champ d’étude et de pratique ? Sur le même plan, pensez-vous que les activités du réseau sont suffisamment diverses afin d’y accueillir les témoignages, expériences et analyses des membres de différents horizons disciplinaires mais aussi de lutte, générationnels, régionaux,… ? Sinon, que suggériez-vous en ce sens ?

Enfin, se pose la question de la qualité de « membre » de l’association portant le réseau : devrait-il s’agir d’individu-es, de structures ou de têtes de réseaux plus régionaux ou sectoriels ? Comment organiser la gouvernance d’un tel réseau ? Faut-il distinguer les personnes consommatrices d’informations qui sont « simplement » inscrites sur notre liste de diffusion électronique de celles des « membres » (cotisants ou pas), voire parmi ces derniers, celles et ceux qui veulent s’engager plus activement dans la gestion de l’association du réseau ? Comment désigner les membres d’un futur conseil d’administration ? Par vote ? Si oui, qui a le droit de vote pour les désigner ? Faut-il un Conseil d’administration ou se contenter d’un simple bureau ? Si oui, comment imaginer un conseil d’administration qui comporte aussi des personnes (ou représentant-es de structures ou de réseaux) qui sont géographiquement éloigné-es ? Fonctionner avant tout par mail ou par téléconférence ? Organiser un événement par an qui permet de réunir la majorité des « administrateurs » pour ne pas rester uniquement sur des échanges virtuels ?
Au-delà des membres dits du Sud, comment pourrons-nous assurer une démarche assez inclusive et accorder des places significatives à des jeunes et des personnes handicapées ? Par ailleurs, comment nous assurer que les différents types d’actrices et d’acteurs qui s’intéressent aujourd’hui au réseau soit représentés : des agents de développement, des militant-es, des chercheur-es, des formateur-es, des expert-es, des agents des administrations publiques, des communicateur-es, etc. ?
Toutes vos expériences en la matière sont les bienvenues, et les partager ici permettrait de faire un pas de géant dans la dynamique de ce réseau, aujourd’hui âgé de cinq ans…

Merci de réagir à ces questions afin d’apporter votre pierre à la construction du réseau Genre en Action, qui serait formalisé sous forme associative (ou auriez-vous une meilleure idée de forme juridique ?). Au-delà de vos avis et suggestions, merci de présenter aussi à quel degré vous, personnellement, souhaiteriez vous impliquer dans l’avenir. Postez vos contributions sur le forum (http://www.genreenaction.net/spip.p...).

A vos plumes et bonnes lectures des nouveautés ci-dessous.

Bonne fin d’année, sans ou avec des fêtes ou vacances diverses et variées !

Elisabeth Hofmann
(coordinatrice)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter