Sénégal : La féminisation des forces armées se fera sans ’’ heurter ’’ les considérations religieuses

Le Sénégal va poursuivre la féminisation de ses
forces armées sans ’’heurter’’ les considérations socioculturelles et
religieuses, a fait savoir le président de la République, Me Abdoulaye
Wade, samedi à Dakar à l’occasion de la journée des forces armées, célébrée sous le thème : ’’féminisation des forces armées’’.

Dakar, 10 novembre (APS) - Le Sénégal va poursuivre la féminisation de ses
forces armées sans ’’heurter’’ les considérations socioculturelles et
religieuses, a fait savoir le président de la République, Me Abdoulaye
Wade, samedi à Dakar à l’occasion de la journée des forces armées.

La 4-ème édition de cette manifestation a été célébrée au Camp Dial Diop
sous le thème : ’’féminisation des forces armées’’.

’’Chaque pays ayant ses valeurs propres, rien ne se fera qui pourra heurter
les convictions religieuses’’, a assuré le chef de l’Etat qui présidait la
cérémonie officielle.

Même si le Sénégal accuse un ’’retard’’ dans cette mouvance mondiale, selon
Me Wade, le pays ’’ira à la modernité selon son propre rythme’’ à propos de
ce processus de féminisation.

Le président de la République souhaite que ce processus soit menée sans
’’précipitation’’, pour ’’ne pas heurter l’équilibre national encore
fragile’’, ajoutant que ’’ce mouvement mondial, même en pays musulman,
n’est pas dans le sens de l’exclusion’’.

L’ouverture des forces armées aux femmes a démarré en 2007 avec la
formation de contingents de 50 filles dans la gendarmerie.

En 2008, il est prévu le recrutement de 300 femmes comme ’’militaires du
rang’’ au centre d’instruction Dakar-Bango de Saint-Louis. Pour Me Wade,
’’ce n’est pas beaucoup, mais c’est un symbole important’’.

Le président de la République a expliqué que cette formation sera assurée
par les hommes en attendant le retour femmes envoyées à l’extérieur pour
une formation dans cette perspective.

Expliquant la féminisation des forces armées par le principe d’égalité
entre homme et femme inscrit dans la Constitution, Abdoulaye Wade a
souligné que ’’le devoir de défense nationale incombe à tous les genres’’,
avant d’ajouter que ’’les femmes ont leur place dans tous les secteurs
d’activités de la nation’’.

Le chef de l’Etat a en outre rendu un hommage aux éléments des forces
armées sénégalaises dont le ’’bilan est largement positif sur tous les
plans’’, tout en leur disant : ’’vous n’avez pas usurpé votre réputation de
professionnels attentifs aux souffrances des populations’’.

La célébration de la journée des forces armées a été marquée par le dépôt
d’une gerbe de fleurs, le baptême de la promotion 600 élèves de l’Ecole
militaire de santé (EMS) et de la 26e promotion de l’Ecole nationale des
officiers d’actives (ENOA).

Les deux promotions portent respectivement les noms de feu Colonel Michel
Ndiaye et feu Lieutenant Abdoulaye Coumba Dramé.

Source : http://www.seneweb.com/news/electio... (AWID Carrefour Semaine du 27 novembre 2007)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter