Sénégal : so amul boko (Si tu n’en as pas, tu n’y es pas)

Une étude menée au Sénégal en 2005 montre que l’empowerment économique semble être le préalable requis et incontournable pour atteindre les deux autres formes d’empowerment, à savoir l’empowerment social et le capacity building.

Véronique BARBIER a présenté ce mémoire basé sur son stage en vue de l’obtention de la licence professionnelle
« Accompagnement et coordination de projets de solidarité internationale et de développement durable » (université Bordeaux 3).

Résumé :

Aujourd’hui, les femmes sénégalaises commencent à avoir une identité professionnelle qui influe sur la construction de leur identité personnelle et qui peut leur permettre de remettre en cause l’assignation de leur existence à leurs rôles familiaux, l’indépendance financière étant une condition majeure de l’autonomie personnelle des femmes.

Or, la société sénégalaise, restée profondément patriarcale, sanctionne durement par l’isolement affectif celles qui veulent se soustraire à leurs rôles et statuts traditionnels, la force du contrôle social mettant en échec les tentatives de rupture. Aussi, les femmes semblent avoir opté pour la négociation et la redéfinition des rapports sociaux à partir de leurs expériences communautaires et associatives.

Il est vrai que les systèmes de représentation ne peuvent pas changer brutalement, même si la domination masculine apparaît désormais comme quelque chose dont il faut se défendre ou se justifier, les mutations sociales générées par la mondialisation impliquant des comportements plus individualistes, y compris au sein des cultures les plus conservatrices.

Alors, en effet, un dialogue social semble indispensable pour transformer les systèmes de représentations et l’imaginaire collectif, lutter contre l’inertie des normes qui résistent au changement (les hommes, en voulant obstinément que les femmes restent les gardiennes de la tradition et de ses valeurs, entravent tout processus de changement) et pouvoir sortir d’une situation de crise des identités sexuées. Alors, peut-être, verra t-on émerger de nouvelles identités de genre, plus équitables, et se nouer de véritables liens de coopération entre les hommes et les femmes…

Cliquez ici pour télécharger le texte intégral.

Pour des raisons techniques, l’annexe 2 (Présentation des activités d’APROFES) est téléchargeable séparément ici.

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter