Sida, santé et développement

Genre et VIH. La fondation de France lance un appel pour soutenir des projets innovants qui prennent réellement en compte les inégalités de genre dans la lutte contre le sida.

Source : Fondation de France

Contexte

Dans la plupart des sociétés, les statuts des hommes et des femmes diffèrent et sont marqués par des rapports d’inégalité. La propagation du VIH s’en nourrit mais contribue également à les renforcer.

Les associations de lutte contre le sida, encouragées par les directives nationales et internationales, ont aujourd’hui largement conscience de l’impact de ces inégalités sur les populations qu’elles accompagnent. Cependant, elles peinent encore parfois à tirer, à partir de constats généraux, des déclinaisons pratiques efficaces.

Très souvent, la prise en compte des problématiques de genre se limite à privilégier les femmes comme cible principale des programmes (PTME, activités génératrices de revenus…) sans tenir compte de l’impact de ces modalités d’intervention sur les rapports hommes-femmes. Aussi, il n’est pas rare qu’un tel ciblage se traduise paradoxalement par un renforcement des tâches et des responsabilités qui incombent aux femmes, et donc des inégalités de genre qu’il était censé combattre.

Ainsi, les femmes sont trop souvent considérées comme seules responsables de la prévention, du dépistage et de la divulgation du statut sérologique à leur entourage, de même que des soins à apporter à leurs enfants, conjoints ou parents malades. À l’inverse, les hommes demeurent toujours aussi éloignés des centres de dépistage et de prise en charge, et ne constituent que 20 % à 30 % des fi les actives des associations.

Quelles sont les initiatives concernées ?
La Fondation de France souhaite aider les projets innovants qui répondent notamment à un des objectifs suivants :

  • promouvoir l’implication et la responsabilisation des hommes dans la lutte contre le sida et leur recours au dépistage et aux soins ;
  • prendre en compte les problèmes sanitaires spécifiques des femmes et des hommes vivant avec le VIH ;
  • répondre aux violences faites aux femmes par la mise en place de nouvelles stratégies de prévention et de soins, y compris en direction des hommes auteurs de violences ;
  • intégrer la problématique du VIH dans les services de planning familial et de santé sexuelle et reproductive et réciproquement ;
  • prendre en compte la pression sociale à la maternité pour accompagner les femmes dans leurs stratégies de réduction des risques sexuels ;
  • renforcer les capacités des femmes et la connaissance de leurs droits (empowerment) ;
  • renforcer les capacités des structures en matière d’approche « genre » (formation, diagnostic / audit, évaluation, capitalisation de bonnes pratiques…).

Télécharger l’appel à projets

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter