Site du Collectif breton pour le soutien de l’Appel des Femmes du KIVU

Le site du Collectif breton pour le soutien de l’Appel des Femmes du KIVU pour la Paix est en cours de construction.

Lien sur le site
Signer la pétition

Le Collectif breton pour le soutien de l’Appel des Femmes du KIVU pour la Paix a été initié par l’ACB et le MIDAF - 2 Associations agissant en relation avec les 2 Congo Brazza et Kinshasa. Elles ont reçu immédiatement l’appui de la MIR et de l’UAIR. Il a été créé le 5 décembre 2008 à la suite d’une exposition de Bruce Clarke à la MIR et est animé depuis par Marie-Léonie Kingansi (Présidente d’ACB), Francis Le Hérissé (Président du MIDAF) et Ghania Boucekkine (Vice-Présidente de la MIR).

Edito

Dans toutes les guerres, les premières victimes expiatoires sont les femmes et les enfants.

Au KIVU, région située à l’est de la République démocratique du Congo, les guerres cachées qui font rage depuis plus de dix années, n’échappent pas à cette règle. Maintenant, elles sont connues.

Nul ne doit dire « je ne savais pas ». Il y a eu le génocide dénoncé du Rwanda, celui de Srébréniça. Il faut que l’opinion publique dénonce aussi celui silencieux qui se déroule à l’Est de la RDC depuis plus de dix ans dans l’indifférence de la communauté internationale et de ses instances de plus haut niveau.

La situation est très complexe et les enjeux économiques considérables car cette région de RDC, qualifiée de scandale géologique, regorge de matières premières, dont le coltan, minerai appelé également « or gris », utilisé notamment dans les téléphones portables, le diamant, l’or et l’étain etc….

Ces guerres « économiques » apportent chaque jour son lot de morts et de déplacés. Les femmes du KIVU subissent les pires sévices : viols, mutilations de la part de tous les belligérants y compris de la MONUC, force des Nations Unies au Congo. Malgré cette réalité insoutenable, ces femmes atteintes dans leur chair au quotidien veulent encore croire en la paix, veulent se battre pour le droit de vivre chez elles dans la paix et en toute sécurité.

Les femmes du KIVU lancent un appel pour la Paix. Nous nous devons de l’entendre et de le relayer à l’opinion publique internationale. C’est la raison d’exister de ce collectif créé le 5 décembre 2008.

Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies et à Internet, nous sommes tous citoyens du Monde. Une mobilisation citoyenne de grande ampleur est possible à travers nos réseaux et ceux de la toile. Elle est non seulement une nécessité mais un devoir. Elle exprimera ainsi une solidarité concrète envers les femmes du KIVU et sera peut-être une petite pierre posée sur le chemin de la Paix.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter