Soudan : Hausse de la scolarisation grâce à la distribution de repas

Les gouverneurs de trois Etats du Soudan et le PAM améliorent le taux de scolarisation en distribuant un repas quotidien dans les écoles.

L’objectif du Programme alimentaire mondial du Programme Alimentaire Mondial est de doubler le nombre de repas distribués dans les écoles pour le porter à un million dans tout le pays, indique le PNUD dans un communiqué publié à Rome le 5 Avril.

Les autorités locales participent à l’effort en apportant leur soutien notamment pour le transport.
Selon le PAM, le Soudan a actuellement un taux de scolarisation parmi les plus faibles du monde, à hauteur de 20 %.

« C’est une idée très simple, et qui marche », souligne le directeur régional du PAM, Ramiro Lopes da Silva. Dans l’Etat du Kordofan du Nord, le taux de scolarisation a par exemple augmenté de 71 % en 12 mois dans les écoles participant à ce programme du PAM. Dans l’Etat du Kassal, où la scolarisation des filles est traditionnellement très faible, leur scolarisation est passée de 15 à 28 % en 2005.
Les Etats du Kordofan du nord, du Kassala et de la Mer rouge ont renouvelé leur engagement dans ce programme et se sont engagé à l’étendre. Le Kordofan du sud devrait suivre dans cette voie.

La distribution de repas s’accompagne de mise en place de « jardins scolaires », qui permettent d’enseigner des techniques agricoles aux enfants, tout en améliorant la variété des repas et l’équilibre nutritionnel.

« Malheureusement, les donateurs de la communauté internationale ont été réticents à s’engager cette année » a regretté Lopes da Silva. Les opérations du PAM au Soudan sont sous-financées. « Si nous devons tirer une croix sur ces opérations faute de financement, c’est sur l’avenir que nous tirons une croix » a averti le représentant du PAM.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter