Sur la porte des WC, des panneaux qui font mauvais genre

Selon la blogueuse canadienne Marissa, la façon dont sont séparés femmes et hommes aux toilettes trahit notre perception des sexes.

Rien de plus banal que les sigles indiquant où se trouvent les toilettes pour hommes et celles pour les femmes : on tombe dessus presque à chaque fois qu’on se rend dans un lieu public. Pour beaucoup de gens, la séparation hommes/femmes et les dessins utilisés pour les distinguer semblent anodins et nécessaires.

Les transsexuels savent que ce n’est pas le cas, et qu’il peut y avoir des débats compliqués pour savoir qui a le droit l’un ou l’autre côté des toilettes [le problème s’est posé par exemple au parlement italien pour la députée transsexuelle Vladimir Luxuria, ndlr].

Quand on se penche sur le sujet, on découvre que la séparation des toilettes publiques est en fait l’une des façons les plus courantes de renforcer la dualité homme/femme.

BMP - 167.9 ko

C’est pourquoi les indicateurs utilisés sont très représentatifs de la façon dont nos sociétés conçoivent le genre. Ils identifient bien souvent l’homme comme l’universel, et la femme comme sa variation. Ils expriment aussi ce qu’on attend d’un genre, et associent presque toujours genre et sexe.

J’ai donc recueilli, classifié et analysé pour vous quantité d’écriteaux posé sur des portes de toilettes, que j’ai pu classer en différents catégorie.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’intégralité de l’article sur Rue 89

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter