Témoignages de féministes... ou non ?

VIDEO #5 "En quoi les Rencontres "Féministes ou non ?" ont été importantes pour vous ?" Témoignages du Cameroun, Sénégal, RDCongo, Côte d’Ivoire, France, Mauritanie, Tunisie, Suisse....

VIDEO #5 En quoi les Rencontres "Féministes ou non ?" ont été importantes pour vous ?

Voici le dernier épisode d’une série d’interviews réalisées lors des Rencontres "Féministes ou non ?"

"Pour m’exprimer librement en tant que féministe parce-que là-bas (Madagascar) c’est assez dur, même dans les milieux où on se bat pour l’égalité des femmes et des hommes", Ambinina Ramantsoa (Association Focus Development, Madagascar)

"Je découvre beaucoup de pratiques, d’expériences, de manières de mener la lutte féministe, de manières d’approcher et d’impliquer les hommes", Angèle Koué (Genre, Parité et Leadership féminin, Côte d’Ivoire)

"Le fait de venir partager son expérience, apprendre de l’autre, et aussi être une force, c’est ça le plus important" Moufida Fedhila (Artiste, Tunisie)

"Avant ces Rencontres, je n’avais pas la pleine mesure de ce que pouvait être l’engagement féministe" Doline Betdji Raisa (Psychosologue, Cameroun)

"Humainement, c’est des rencontres magnifiques. C’est enrichissant, moi j’adore rencontrer des plus vieux, des plus jeunes... et avoir ce genre de discussions à n’en plus finir : on n’en finit jamais en fait !" Roa’a Gharaibeh (sociologue, Jordanie)

"Ca renforce la confiance de la femme, ce qui lui manque surtout. (...) Plus elle assiste à des Rencontres, plus elle voit des reportages, des combats, plus elle a confiance en elle", Aichetou Mint Ahmed Mouloud (Association des Femmes Chefs de Famille, Mauritanie)

"Pensez-vous que le féminisme est universel ?" Episode #4

Voici le quatrième épisode d’une série d’interviews réalisées lors des Rencontres "Féministes ou non ?".

Extraits. "Oui, la notion de féminisme est universelle mais il y a différentes façons de faire, il y a différents contextes" Françoise Mukuku (Si jeunesse savait - RDCongo)

"Les combats, les questions de fond sont universelles, mais les méthodologies, les formes, contenus, engagements, prises de décision doivent être contextualisées, absolument." Doline Betdji Raisa (Psychosologue, Cameroun)

"Même en Côte d’Ivoire, les femmes rurales n’ont pas les mêmes réalités que les femmes des villes. Donc le féminisme devient du coup relatif selon l’environnement dans lequel on évolue". Angèle Koué (Genre, Parité et Leadership, Côte d’Ivoire)

"Universel... je sais pas... j’ai l’impression que c’est un mot qui sent plein de rapports de force Nords/Suds. Je dirais...humain. C’est quelque chose qui est commun à toutes les femmes du monde." Atiqa Belhacene (militante, Tunisie)

 

"Pouvez-vous citer 3 inégalités de genre... ?" Episode #3 des Rencontres "Féministes ou non ?"

Extrait. "Il y a très peu de femmes qui sont propriétaires foncier aux Cameroun. Souvent même, quand une femme se bat, fait ses économies et achète un terrain, c’est le nom du frère qu’on met.C’est le nom du fils qu’on met." Doline Betdi Raisa, psychologue (Cameroun).

"Une fille peut être tuée parce qu’elle a couché avec quelqu’un. Ca, c’est plus qu’inégal !" Roa’a Gharaibeh, sociologue (Jordanie)

"C’est quoi être féministe ?"
Episode 2 des Rencontres #femounon

"Où en est la place des femmes en..."
Episode 1 des Rencontres #femounon

Pays représentés : Jordanie, Sénégal, RDCongo, Côte d’Ivoire, France, Mauritanie, Tunisie, Suisse, Cameroun, Algérie, Madagascar...

Réalisation : Elise Anne / Eléonore Dumas
(c) Genre en Action 2013

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter