Travail des enfants : les filles plus vulnérables

Selon les estimations de l’OIT, au moins 12,3 millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont victimes dans le monde du travail forcé. L’UNICEF et l’ONU se sont penchés sur la question, et rapporte que les filles seraient plus sensibles au travail forcé que les garçons, car elles doivent aussi assurer la réalisation des tâches domestiques et endossent grand nombre de responsabilités familiales.

Selon les estimations de l’OIT, au moins 12,3 millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont victimes dans le monde du travail forcé. L’UNICEF et l’ONU se sont penchés sur la question, et rapporte que les filles seraient plus sensibles au travail forcé que les garçons, car elles doivent aussi assurer la réalisation des tâches domestiques et endossent grand nombre de responsabilités familiales.

***

Pour consulter les articles sur le site de l’association Adéquations : Enfants et conflits armés, enfants et travail forcé

Pour consulter le communiqué de presse de l’UNICEF : Journée mondiale contre le travail des enfants

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter