Une chaîne de solidarité indestructible

Le mouvement des femmes a connu des avancées et des retombées positives au fil des ans. Une seule recette : la mobilisation importante des organisations de femmes. Quelques exemples des actions menées, présentées le vendredi 12 septembre 2008 dans le cadre de la conférence "Du dire au faire". L’égalité hommes-femmes dans l’espace francophone, témoignent de la créativité du mouvement des femmes. Voir l’ensemble des articles liés à cet évenement.

La solidarité était à l’honneur à Québec vendredi 12 septembre 2008 dans le cadre de la session intitulée « Dialogue avec les politiques et mobilisation ». Les différentes panélistes ont présenté des initiatives concrètes réalisées dans leurs pays respectifs pour faire avancer la cause des femmes.

Aminata Touré, cheffe de la branche Genre, droits humains et culture pour le Fonds des Nations Unies pour la population, a toutefois tenu à souligner certaines attitudes qui doivent être modifiées pour que le mouvement des femmes continue ses avancées. Elle souligne entre autres la nécessité d’affûter l’argumentaire utilisé. « Lorsque les groupes de femmes vont rencontrer par exemple les ministres des Finances, les arguments de droit, bien qu’utiles, ne sont pas toujours suffisants. Il faut travailler avec des économistes pour démontrer qu’il y a un véritable retour sur l’investissement » , affirme-t-elle. Les partenariats non-conventionnels sont également essentiels : « Il faut que l’approche soit stratégique, grâce à des partenariats avec les jeunes, les médias, les chefs religieux, et aussi le secteur privé, qui est le dernier bastion indestructible du patriarcat. »

Un tribunal, une marche, un réseau

Parmi les exemples de mobilisations concrètes et réussies du mouvement des femmes, Latifa Jbabdi, députée de l’Union de l’action féminine du Maroc, a mis en exergue le Tribunal pénal des femmes, un mécanisme de sensibilisation et de plaidoyer qui a permis de réaliser des avancées importantes dans ce pays. En fait, ce tribunal reproduit symboliquement un procès, avec jury et avocat de la défense. Les femmes qui y sont présentes, viennent partager leur vécu et leur souffrance. « Ce tribunal est basé sur une approche qui sert à transcender les non-dits. On y entend des femmes qui sont habituellement acculés au silence. Elles s’approprient donc un espace de parole », témoigne-t-elle. Les verdicts y sont très attendus, et sont largement diffusés dans les médias et adressés aux décideurs.

Au Québec, la solidarité a pris la forme d’une marche pour l’égalité. Michèle Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec, a rappelé les différentes étapes qui ont mené à l’organisation d’une marche mondiale des femmes. À la suite de la marche Du pain et des roses, organisée en 1995 et lors de laquelle 800 femmes du Québec ont parcouru 200 kilomètres, une bouteille à la mer a été lancée dans le but de réaliser en l’an 2000 une marche mondiale. « Nous étions un peu folles » a-t-elle précisé, « mais le résultat final a mené à une action concertée dans 161 pays et territoires, à l’implication de 6000 groupes, et à une pétition de 5 millions de noms qui a été portée à l’ONU par dix mille femmes de tous les continents, en octobre 2000 ». En 2004, une Charte mondiale des femmes pour l’humanité a été signée et portée de pays en pays dans le cadre d’une marche à relais.

Selon sa présidente Mama Koïté Doumbia, le Réseau de développement et de communication de la femme (FEMNET) au Mali, réseau qui effectue une veille des engagements pris par les gouvernements, est bâti selon trois piliers : la communication, le plaidoyer pour la mise en œuvre des engagements et la formation en droits des femmes. Elle précise : « Le réseau fait du lobby pour que la voix des femmes africaines soit entendu. Bien que ce soit par moment difficile, nous avons obtenu une grande victoire lorsque la parité entre les femmes et les hommes a été obtenue au sein de l’Union africaine et dans les institutions de l’Union également ».

Quel que soit le continent, les modes de résistance et de luttes sont nombreux et variés et mènent à des avancées non négligeables pour les droits des femmes.

Rachelle Lanteigne

Source : Etudes féministes

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter