"Une maison sans fille est une maison morte. La personne et le genre en sociétés matrilinéaires et/ou uxorilocales"

Nicole-Claude Mathieu (éd.),"Une maison sans fille est une maison morte. La personne et le genre en sociétés matrilinéaires et/ou uxorilocales"
Paris, Maison des sciences de l’homme, 2007, 503 p.

Cliquez ici

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter