Violences sexuelles commises par les forces rebelles et pro-gouvernementales en Côte d’Ivoire

Depuis l’irruption d’un conflit armé en 2002, de nombreuses filles et femmes
ont été victimes de violences sexuelles brutales en Côte d’Ivoire, commises par des
hommes armés des deux camps.
Human Rights Watch a documenté les faits.

Etelle Higonnet, HRW

Depuis l’irruption d’un conflit armé en 2002 entre le gouvernement ivoirien et des
groupes rebelles basés au nord et à l’ouest du pays, de nombreuses filles et femmes
ont été victimes de violences sexuelles brutales en Côte d’Ivoire, commises par des
hommes armés des deux camps.
Human Rights Watch a documenté des cas de violences sexuelles en Côte d’Ivoire
tels que des viols individuels et en groupe, l’esclavage sexuel, l’inceste forcé, et
l’agression sexuelle insigne.

De nombreux combattants ont violé des femmes assez
âgées pour être leurs grand-mères, des enfants n’ayant pas plus de six ans, des
femmes enceintes, et des mères allaitant. Des femmes furent violées devant leurs
parents, et parfois même violées par des membres de leurs familles sous peine de
mort. Certaines femmes et filles ont eu des fusils, des bâtons, des crayons, et autres
objets insérés dans leur vagin. D’autres ont été enlevées pour servir d’esclaves
sexuelles, ou ont été enrôlées de force dans les rangs des combattants. Les femmes
et les filles enlevées ont souvent été obligées de devenir les esclaves sexuelles de
leurs ravisseurs (« maris »), et subirent des sévices sexuels pendant de longues
périodes. Certaines esclaves sexuelles et survivantes du viol ont donné naissance à
des enfants conçus par leurs violeurs. Par surcroît, la victimisation sexuelle des filles
et des femmes s’est souvent accompagnée d’autres violations générales des droits
humains à leur encontre, contre leurs familles et leurs communautés, et les hommes
armés des deux camps ont massacré, tué, torturé, agressé et kidnappé des civils
innocents.

Télécharger le rapport

Communiqué de presse

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter