aout 2004 : A la transversale du futur

Ce mois-ci, le site met l’accent sur l’intégration transversale du genre
dans la recherche et dans les institutions.

Orienter la recherche, appliquée ou fondamentale, pour qu’elle prenne
enfin en compte les relations femmes-hommes - les rôles, les contraintes,
les opportunités, les inégalités qui les touchent et les visions qui les
animent, en tant qu’hommes, en tant que femmes, qu’elle les intègre -
comme critères incontournables dans l’analyse des changements sociaux,
pour un développement plus durable, plus juste, plus cohérent et efficace
... (Ce que l’analyse genre aurait montré ...) : Un enjeu de
taille que la France n’a pas encore relevé (Enjeux des recherches sur le genre et le sexe). Le débat
s’engage .

Autre dimension ... l’institution. Comment prend-elle en compte le genre,
quels sont ses visions, ses objectifs, ses moyens. 10 ans après Beijing
(sans parler de Mexico, de Copenhague, du Caire et des autres), des
instances internationales déclarent leurs intentions (L’Union Africaine et le genre : Un grand pas en avant !), d’autres les
affinent (La Commission Européenne et le genre) et d’autres
enfin les opérationnalisent. Les perspectives de Genre, une brochure de ICCO. Ce n’est qu’un
échantillon.

Des institutions s’engagent. C’est bien. Mais il ne faut pas pécher par
excès de naïveté ! Un manuel, une brochure, une déclaration ne font pas
l’égalité. Les mots sont justes et les intentions sont
réconfortantes ... pour la réalisation, il faut continuer à se battre (Des SMS pour les droits de la femme), à innover et à
collaborer, au Nord et au Sud.

A propos, en France, quelle est la place du genre dans les Organisations
de Solidarité Internationale (OSIs) ? Comment se concrétise la solidarité
avec ’les femmes du monde’ ? Hum, à fouiller avant Beijing + trop tard !

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter