L’équipe des projets

Genre en Action s’appuie beaucoup sur le bénévolat de ses militantes et a parfois recours à des expertises ponctuelles. Mais, quand les budgets le permettent, l’association recrute aussi des salariées basées dans différentes régions pour mener les projets. Comme c’est le cas pour de nombreuses associations féministes, pérenniser les emplois est un enjeu.

  • Lorie Decung, responsable de la communication depuis 2013 - France

Spécialiste du web, Lorie Decung a rejoint Genre en Action en 2013 dans le but de superviser et coordonner la communication du réseau. La communication par les NTIC pour un réseau comme Genre en Action est essentielle, ses membres étant situé-e-s dans toutes les parties du monde.

Après avoir travaillé comme monteuse pour la télévision jusqu’en 2005, Lorie s’est formée au web et aux outils 2.0, et connaît bien les enjeux de l’égalité de genre. "A 28 ans, j’ai fait un break et je suis partie au Québec me former aux études féministes. J’ai compris que la domination masculine est partout, même dans les outils de communication. Or, bien communiquer est essentiel pour les mouvements de femmes. C’est un effort à faire, tant dans l’appropriation d’outils genrés que dans l’affectation de ressources".

  • Françoise Mukuku, web-éditrice du site Observ’action depuis 2013 - RDC

Françoise Mukuku est chargée de communication du site Observ’action, le centre de documentation numérique en Genre & développement, créé par Genre en Action et BRIDGE en 2013. Journaliste et militante des droits des femmes, Françoise est spécialiste des questions de genre et de communication, et exerce son métier comme consultante indépendante au sein d’Amazone consultancy, à Kinshasa (RDCongo)


Merci à nos collaboratrices qui ont continué leur chemin vers de nouvelles aventures mais restent membres et souvent bénévoles !

  • Olympe Larue, assistante de projet pour le ROEG 2014 - 2016, France

Diplômée d’un master en Coopération Internationale en Éducation et formation, Olympe a axé ses études sur la gestion de projet en milieu associatif. Elle a travaillé pendant 2 ans et demi au sein de POGBI, une association œuvrant pour la scolarisation des filles au Burkina Faso.
"Cette expérience a été décisive et a renforcé ma volonté d’engagement pour la défense des droits des femmes. Passionnée par les questions de genre et de développement, je suis très heureuse de rejoindre l’équipe de Genre en Action !"

  • Irane Belkredim, web-éditrice pour le site Observ’action 2014 - 2015 Algérie

Diplômée d’un Master en Médias et Communication, Irane Belkredim est une journaliste algérienne passionnée et engagée. Elle a travaillé dans plusieurs rédactions algériennes francophones. « C’est dans mon travail quotidien que j’ai constaté les discriminations. Les hommes écrivent en politique, en économie et animent quotidiennement des chroniques. Aux femmes, on laisse les sujets sans importance : culture, mode et cuisine ! ».
En 2011, Irane quitte Alger pour étudier en Egypte, un pays en pleine révolution. « C’était nécessaire. Une expérience qui m’a enrichie. Je suis revenue, deux ans plus tard, avec un diplôme, décidée à décrocher un poste de responsabilité. Cela s’est réalisé. Directrice de rédaction dans une agence de communication, j’ai réussi à relever plusieurs défis même si être une femme cadre n’est pas facile ». Son mémoire de Master a porté sur la promotion de l’autonomisation des femmes dans les médias. « Nous vivons dans un monde où les femmes n’ont pas de voix. C’est pour cela que je crois au retour de la presse alternative, d’une presse féministe capable de porter les voix féminines, nombreuses, différentes et diversifiées. Cela fera avancer le monde. Je suis une féministe. J’ose enfin l’avouer sans avoir peur. La situation des Algériennes a considérablement évolué, ma vie est meilleure que celle de ma mère mais beaucoup reste à faire, c’est urgent. Les femmes sont la moitié de la société, et on ne pleut plus les opprimer ou parler de minorités ! ».

  • Maguette Gueye, en stage du 02/11/15 au 02/01/16 - Sénégal
JPEG - 26.5 ko
"Je suis souvent taxée de rebelle, de râleuse et de révolutionnaire mais je suis juste une femme indépendante qui dit ce qu’elle pense"

Nous avons le plaisir d’accueillir Maguette Gueye, activiste sénégalaise pour les droits des femmes, spécialiste des médias et de la communication, bilingue, en cours de reprise d’études dans le domaine du genre et de la paix. Bienvenue !

Après une Maîtrise d’Anglais à l’Université Cheikh Anta diop de Dakar, Maguette s’est spécialisée dans le domaine du journalisme et de la communication (Diplôme Supérieur en Journalisme et Communication - DSJC). Elle a notamment exercé au sein de l’Association des Femmes Africaines pour la Recherche et le Développement (AFARD) comme chargée de communication, et collaboré avec l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID).

Maguette a été une des premières bloggueuses du Dakar Bondy Blog, un média alternatif fermé depuis, et est aujourd’hui chroniqueuse pour Le Monde Afrique ("Journalisme africain : le poison des « per diem"). Elle anime également les "Frolies de Mahité", un blog qui fait la promotion du port des cheveux crépus et de l’estime de soi.

Depuis juin 2015, Maguette a repris les chemins de l’université pour suivre un Master "Genre et consolidation de la paix" de l’Université Cheik Anta Diop au Sénégal, une première en Afrique. Son objectif est d’approfondir ses connaissances sur les enjeux de genre et toutes les problématiques liées. C’est dans le cadre de cette formation que Maguette effectue un stage au sein de Genre en Action qu’elle connaît bien. "Ce stage est une opportunité pour moi d’apprendre des expériences de Genre en action et d’apporter ma contribution.".

  • Marlène Menoux, coordinatrice du réseau Genre en Action (2014-2015)
    Marlène Menoux a rejoint Genre en Action au poste de coordinatrice, faisant suite à Lucille Terré, à partir du 1er octobre 2014. Diplômée du Master « Organisations internationales, OIG-ONG » de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, Marlène Menoux est passionnée des questions de genre et développement depuis plusieurs années et s’est concentrée sur ce sujet au cours de ses études et expériences professionnelles. « Lors de ma première expérience de terrain dans le rif marocain avec l’ONG TARGA-Aide, j’ai eu l’opportunité d’échanger avec les femmes des « foyers féminins » mis en place par l’association au sein des différentes communautés villageoises de la région. Ces rencontres m’ont ouvert les yeux sur les problématiques de genre (notamment de participation à la prise de décisions, aux activités génératrices de revenus, etc.) auxquelles font face ces femmes, et sur le fait que celles-ci sont étroitement liées aux questions de développement de leurs communautés. C’est à partir de cette expérience que j’ai décidé de travailler davantage sur ces enjeux ». Marlène a effectué un stage au sein de l’UNICEF en République du Congo puis au sein d’ASTER-International. Elle a ensuite travaillé sur les questions de migrations au sein du FORIM, puis au sein de l’ONG Skillshare International en Inde sur les questions de violences de genre et de trafic humain notamment. Son apport à Genre en Action a été très riche. Elle a notamment représenté le réseau à la CSW 58 et obtenu le soutien du projet Interpell’action auprès de l’OIF.
  • Mathilde Fois-Duclerc, a effectué un stage à Genre 2014 en Action puis continué à collaborer avec l’association pour le site web www.observaction.org jusqu’en 2015.
    Passionnée par les questions de genre, la théorie féministe et par les mouvements sociaux, Mathilde Fois-Duclerc a terminé un Master II Relations Internationales à l’IEP Bordeaux. Elle s’est notamment intéressée aux évolutions des féminismes latino-américains et a étudié la participation du mouvement LGBT colombien aux politiques publiques. Mathilde est également engagée dans le milieu féministe et syndical étudiant de Bordeaux. Tout juste rentrée d’une année passée en Colombie, Mathilde a rejoint Genre en Action pour "mettre en œuvre les savoir-faire acquis sur les bancs de l’université et dans les organisations dont j’ai fait partie. Je souhaite ainsi approfondir ma spécialisation sur les questions de genre et développement. C’est en somme une combinaison passionnante entre des activités de recherche et d’analyse critique, du militantisme sur les questions de genre et d’égalité hommes-femmes, et une action coordonnée avec de nombreux acteurs dans différents pays."
  • Angelica Espinosa a travaillé avec nous sur plusieurs dossiers depuis 2011. Fany Chabal, Mailys Chauvin et Rosie Westerveld on travaillé sur le projet Réseau des Observatoires de l’égalité entre 2011 et 2013.
  • Claudy Vouhé (2002 - 2005), Elisabeth Hofmann (2005 - 2010), Marie Devers (2010 - 2012) et Lucille Terré (2013 - 2014) et Marlène Menoux (2014 - 2016) ont successivement coordonné le réseau.

Vous souhaitez rejoindre l’équipe de Genre en Action ? Vos talents nous intéressent ! Merci d’adresser votre candidature spontanée (CV/lettre de motivation) ou offre de bénévolat à coordination[@]genreenaction.net.

Portfolio

Equipe Genre en Action

Dans la même rubrique :

3 Messages

  • FELICITATIONS A LUCILLE TERRE Le 29/07/13 à 08:37 , par haoua

    bonjour je souhaite que cette crrespondance parvienne a LUCILLE TERRE JE VOUS ADRESSE TOUTES MES FELICITATIONS POUR VOTRE NOMINATION A VOTRE NVELLE POSTE DE RESPONSABILITE ET VOUS SOUHAITE BEAUCOUP DE SUCCES ET DE REUSSITE ET LONGEVITE A VOTRE POSTE /JE SUIS CONTENTE DE SAVOIR QUE VS AVEZ TRAVAILLE A UNICEF CAMEROUN ET JE SUIS UNE CAMEROUNAISE QUI VS ECRIT ETJE FAIS MES RECHERCHES SUR LAUTONOMISATION DE LA FEMME DEJA AVEC VOTRE EXPERIENCE QUE VS AVEZ DU GENRE EN AFRIQUE PR AVOIR TRAVAILLE AU CAMEROUN JE SOUHAITE QU ON GARDE LE CONTACT ET QUE SI VS POUVEZ M APPORTE UN PLUS DE VOTRE LONGUE EXPERIENCE DS MA RECHERCHE UNE FOIS DE PLUS TTE MES FELICITATIONS ET COMPTE SUR VOUS

    • Bonjour Houa Le 24/08/13 à 15:44 , par Webmaster

      Merci pour votre commentaire et bienvenue dans le réseau Genre en Action.

  • Lucille Le 17/09/13 à 05:46 , par Marie Mathilde

    Toutes nos félicitations pour ce poste. Le Cameroun se sent grandi par votre nomination. L’équipe de l’African Women’s Association (AWA) au Cameroun, Organisation d’Appui à la Promotion et la Défense des Droits de la Femme et de l’enfant, est honorée et vous souhaite plein succès.

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter