S’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre

Vous avez une expertise dans le domaine du genre et souhaitez apparaître dans l’Annuaire des expert-e-s en genre ? Voici la démarche.

Pour vous inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre, il faut d’abord devenir membre de Genre en Action. Pour cela, vous devez créer votre profil en ligne de membre. Créer votre profil.

Les critères de l’expert-e en genre

Une fois membre, vous pouvez poursuivre votre inscription comme expert.e et remplir l’onglet "Je suis expert-e en genre" si vous répondez aux critères suivants :

  • être une personne ou une organisation associative, privée ou publique
  • maîtriser le français (lu, écrit, parlé)
  • avoir un minimum de 2 ans d’expérience dans le domaine du genre (comme consultant-e, salarié-e ou bénévole), ou une formation dans ce domaine (au minimum un temps plein de 3 mois)

En tant que membre de Genre en Action, vous pourrez publier des articles et des commentaires sur le site, recevoir la newsletter InfoGENRE et être informé-e des actualités du réseau Genre en Action.

Répondre à cet article

34 Messages

  • S’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre Le 24/06/15 à 17:36 , par TIEKOURA

    je voudrais m’inscrire dans l’annuaire des expertes en genre et développement

    Répondre à ce message

    • S’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre Le 25/06/15 à 03:40 , par BISIMWA KABOMBORO BERTIN

      Je suis Bertin BISIMWA KABOMBORO, basé à Bukavu, au Sud Kivu en République Démocraique du Congo. Je travaille pour International Alert, une ONG Internationale de droit britanique oeuvrant dans le domaine de consolidation de la paix, genre et participation des femmes. Je suis membre de Genre en action et je suit actuellement la formation en genre et développement dans le cadre de la formation en ligne à l’Institut des Hautes Etudes Internationales et de Développement/Université de Genève en Suisse(2015-2016).

      J’ ai une forte expérience dans le renforcement des capacités, l’ appui et l’ accompagnement technique des organisations de la société civile sur les questions de genre, paix et développement. Je me suis aussi lancé dans la recherche sur le genre et développement.

      Répondre à ce message

    • Bonjour Ouassa (c’est bien toi ?)

      Tu dois t’inscrire toi même sur le site : Suis les instructions qui sont données dans ce lien . http://www.genreenaction.net/spip.php?page=membre

      Claudy

      Répondre à ce message

      • S’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre Le 29/06/15 à 03:27 , par assogba adje mélanie

        bonjour , je voudrais bien m’inscrire dans l’annuaire des expert- e-s en genre. j’étais membre du réseau genre en action. merci

        Répondre à ce message

        • S’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre Le 03/07/15 à 06:18 , par Genre en Action

          Bonjour Mélanie,

          Pour vous inscrire comme experte en genre, il faut d’abord créer votre profil comme membre de la Communauté de Genre en Action, ici : http://www.genreenaction.net/spip.php?page=membre

          Une fois votre profil validé, vous aurez accès au formulaire d’Expert-e en genre, et vous pourrez publier votre fiche dans l’Annuaire des expert-e-s en genre.

          En espérant avoir répondu à votre question ! Dans l’attente de vous compter parmi nous, je vous souhaite une bonne journée,

          Lorie pour Genre en Action

          Répondre à ce message

          • M’inscrire comme experte en genre Le 20/08/15 à 19:55 , par Elisabeth GELAS

            Bonjour chers amis,
            Je suis Elisabeth GELAS, je travaille au CRADIF (Centre Régional d’Appui et de Développement des Initiatives Féminines) depuis 1993 au Cameroun ; j’accompagne les organisations au sein des communautés en milieu rural et des associations en milieu urbain sur genre et développement durable. J’ai été formée en genre en 2003 pendant 6 mois par INWENT au Cameroun , en 2004 pendant 3 mois en Belgique à l’Université d’Anvers, au Pays Bas à EDE lors d’une formation de 3 mois, en Belgique par Le Monde Selon les Femmes sur le genre comme condition de développement en durable pendant 3 mois en 1994,
            Raison pour laquelle je souhaiterais qu’ensemble nous continuions à œuvrer pour briser le plafond de verre.

            Répondre à ce message

            • Chère Elisabeth Le 24/08/15 à 05:22 , par Genre en Action

              Merci pour votre message. Nous vous invitons à créer votre profil comme experte en genre dans l’annuaire de Genre en Action.
              http://www.genreenaction.net/inscription-annuaire.html

              Ainsi, vous pourrez être mise en relation avec des personnes et des organisations à la recherche de profils tel que le votre.

              N’hésitez pas à nous faire part de vos recherches et analyses sur la situation des femmes au Cameroun. Une rubrique vous permet de publier des articles : "Le genre se bouge".

              Bien à vous,

              Lorie pour Genre en Action

              Répondre à ce message

            • M’inscrire comme experte en genre Le 14/10/16 à 12:06 , par sectesatana

              vous avez des problèmes avec votre marie ou votre femme ; vous êtres un homme ou une femme et depuis toujours vous n’avez par encore trouvez l’amour de votre vie et vous voulez que cala change .
              nous pouvons vous aidez : Les rituels de notre secte et autres sont les charmes que nous pratiquons afin d’essayer de résoudre vos problèmes sentimentaux. Vous voulez récupérer votre Ex ?
              Comment reconquérir l’autre ?
              L’être aimé est indécis ou s’éloigne de vous...
              Vous souhaitez éviter la séparation ou le divorce ?
              On vous a volé l’être aimé !
              Votre vie sentimentale est bloquée ?
              Votre ami(e) subit l’influence d’un proche ?
              QUEL QUE SOIT VOTRE CAS, NOUS NOUS EFFORCERONS DE TROUVER LA MEILLEURE SOLUTION POUR VOUS.
              site:logesectesatana.onlc.fr
              email:sectesatanasqueeleta chez gmail.com
              numéro whatsapp :00229 67 68 90 66

              Répondre à ce message

    • Bonsoir,

      Je suis intéressée par votre annuaire du fait que je suis une experte en genre et je remplis toutes les conditions qui sont evoquees plus haut et je voudrai être l’une de vos membres membre.

      Dans l’espoir d’une suite favorable de votre part, mes remerciements anticipes.

      Gisèle BOMBELE

      Répondre à ce message

    • Je voudrais m’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre pour qu’ensemble nous puissions développer le Genre et inclusion sociale.

      Dr.Ousseini WERME, Ph.D
      21 ans d’expériences professionnelles dans des projets et des programmes de développement de la femme et du Genre

      Burkina Faso

      Répondre à ce message

    • S’inscrire dans l’Annuaire des expert-e-s en genre Le 06/06/17 à 19:14 , par Bourara Bouchra

      Bonjour
      Je voudrais m’inscrire dans votre annuaire en qualité d’experte en genre et medias. Quetion dont j’ai traité dans mon memoire de recherche pour l’obtention de ma maitrise en journalisme en 1990 et sur laquelle je travaille depuis en tant que fonctionnaire de l’Etat marocain. J’ai ainsi contribué à l’elaboration et la rédaction de la charte sur l’image des femmes dans les medias en 2005, qui a servi de modele dans le monde arabe ; à la reforme de la loi et du cadre normatif d’exercice de la regulation des medias et des droits humains, ainsi qu’au développement d’une approche et d’un système de monitoring des medias sensible au genre et au respect de la diversité, partagé au sein des réseaux des régulateurs des medias méditerranéens, africains et francophones. J’ai également fait de la formation au profit des journalistes et professionnels des medias dans le cadre d’ateliers de formation organisés par l’UNESCO et par le REFRAM entre autres.
      Je mène actuellement une mission d’expertise pour le compte de GOPA Consulting en vue de l’elaboration d’un guide à l’attention des medias sur la question de l’égalité d’accès et de representation des femmes, avec l’appui de l’Union Européenne. J’ai fait de l’analyse de contenus ainsi que l’analyse des indicateurs de développement du secteur des medias, de la levee de fonds pour financement de projets, la production d’études et diagnostics, et d’autres activités
      que je pourrais détailler dans un CV à joindre à votre base de données experts si ma présente requête retient votre attention.
      En vous remerciant vivement de l’intérêt que vous manifesterez a ma demande.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Je suis un réfugié centrafricain vivant au Cameroun enseignant de français, je souhaiterai être avec vous dans cette vision devenir membre de ce groupe ou de cette communauté.Merci d’avance
    Mes salutations distinguées

    Répondre à ce message

  • Gestionnaire de projet Le 05/08/17 à 07:03 , par Noella THIAW

    Je suis dans le développement comme gestionnaire de projet et aussi chargé du volet genre dans notre ONG depuis 2013.

    Répondre à ce message

    • membre Le 08/08/17 à 09:47 , par Fatou DIOUF

      Bonjour la famille genre,
      je suis du Sénégal , je suis intéressée par l’association c’est motivant en tant que femme , je vient de m’inscrire comme membre.
      Merci à toutes,
      Cordialement.

      Répondre à ce message

      • membre Le 08/11/17 à 10:54 , par anega

        La région est pauvre et ne bénéficie pas d’aides suffisantes de la part de l’Etat, c’est aux populations de s’organiser et de s’entraider afin que le minimum nécessaire soit possible. Ainsi, le besoin, entre autre, de créer un centre de santé s’est avéré indispensable pour assurer un minimum d’hygiène, pour guérir les affections courantes, pour soulager les femmes enceintes et rassurer les enfants.
        En effet, actuellement, de par le manque d’une structure de soin à proximité (enclavement du village), les habitants sont obligés de parcourir plusieurs kilomètres (45 kilomètres environ jusqu’à Fianga) pour se soigner et faute de force physique..., parfois ils y renoncent.
        La population du village de Mbarou est répartie comme suit :
        - 45 % d’enfants
        - 30 % de femmes
        - 25 % d’hommes
        Les affections les plus courantes, dues à la qualité de l’eau et aux conditions d’hygiène, sont : le paludisme, les problèmes dermatologiques, les fièvres et les problèmes respiratoires...
        Des pathologies qui affaiblissent d’abord les êtres les plus vulnérables : enfants, les femmes (enceintes), personnes âgées mais également les jeunes gens qui représentent une force de travail. Elles ont, bien entendu, des conséquences sur les taux de mortalité infantile et de mortalité maternelle et donc sur l’espérance de vie en général.

        Répondre à ce message

  • je suis un promoteur culturel, résident à Douala au Cameroun. promoteur de l’association PAGEC ( Portail Africain des Généalogies du Continent), légalisé pour le Cameroun en Portail Ancestral des Généalogies au Cameroun depuis 2016. je voudrais implanter ce projet dans tout les pays d’Afrique et à la diaspora pour aider les Africains dans le monde. les gouvernements ne subventionnant pas de telles initiatives, je viens partagé avec genre en action ma vision pour un développement d’une nouvelle Afrique. ce sur quoi je suis à votre écoute et bon début d’année 2018 à tous les membres de votre organisation.

    Répondre à ce message

    • Depuis 2 décennies, la RDC, en particulier l’Est a été confrontée aux guerres et conflits à répétition. Ces guerres et conflits ont été menés par des personnes inconnues et/ou connues dans la communauté. Certaines se sont fait recruter soit pour cause de pauvreté, d’autres pour avoir leur vie sauve et d’autres recrutés de force. Certains sont entrés comme acteurs ou combattant tandis que d’autres, surtout les cas des filles ont été emmenées comme butins « esclavage sexuel »
      De fois, ces personnes après avoir œuvré au côté des rebelles, certains avec l’expérience, se voient obliger de rentrer dans la vie civile. Ceux-ci, à leur retour dans la communauté, sont pointés du doigt d’avoir servi les rebelles. Ils sont exclus, voire subissent des violences de toute sorte par les membres de la communauté
      Leur insertion sociale cause problèmes et leur santé mentale est beaucoup affectée. Certains, par ce qu’ils ont commis, ont été témoins, ou victimes des événements traumatisants ou par ce qu’ils sont exclus par les membres de la communauté.
      Il est évident que lorsque les ex-combattants retournent dans leurs communautés d’origine, ils réalisent souvent que leur absence prolongée et les actes antisociaux dont ils sont soupçonnés provoquent une certaine méfiance à leur égard de la part de la communauté, pouvant même aller jusqu’à leur exclusion dans certaines situations. Face aux difficultés qu’ils éprouvent à réintégrer leurs communautés, certains ex-combattants nécessitent une assistance psychosociale. Le plus souvent, les capacités locales requises pour traiter les préoccupations d’ordre psychosocial des communautés et des ex-combattants sont insuffisantes. Parfois, les activités des prestataires de services ne sont pas coordonnées. Les difficultés de réintégration rencontrées par les ex-combattants affectent aussi les communautés locales : pauvreté, manque d’information et méconnaissance des ressources disponibles en réponse aux préoccupations d’ordre psychosocial. Il apparait clairement que la création de capacités en matière d’assistance psychosociale ou leur renforcement, ainsi que la coordination des diverses entités responsables de l’appui psychosocial, permettraient de réhabiliter davantage d’ex-combattants. Le processus devrait être conçu de sorte à inspirer la confiance des ex-combattants et à affecter favorablement leur comportement au sein de la société.
      LPI avec le volet psychosocial va s’assurer du soutien psychosocial avec les ex combattants ayant bénéficié des formations de réinsertion socioéconomique avec les ONGs dans le territoire de Masisi, Lubero et Beni. LPI a pour mission d’aider l’ex combattant à reprendre sa place au sein de sa communauté et prévenir la récidive.
      Après une intervention d’aumoins deux ans, nous trouvons avoir versé une goutte d’eau dans un lac. voilà pourquoi nous sollicitons une subvetion pour aider les excombattants à sortir de leurs problèmes !
      cordialement

      Répondre à ce message

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter