Etape 3. Lettre ouverte aux candidat-e-s à la présidence de la Côte d’Ivoire

La campagne pour les élections présidentielles en Côte d’Ivoire est officiellement ouverte depuis le 9 octobre 2015. Les femmes de Côte d’Ivoire n’entendent pas être les oubliées de ces présidentielles. Engagées dans la campagne INTERPELL’ACTION, une vingtaine d’associations ivoiriennes, publient une LETTRE OUVERTE AUX CANDIDAT-E-S pour que les préoccupations des femmes soient prises en compte dans les programmes des candidat-e-s.


A Mesdames
KOUANGOUA Jacqueline Claire
LAGOU Henriette

Et Messieurs
AFFI N’GUESSAN Pascal
ESSY Amara
GNANGBO Kacou
KONAN BANNY Charles
KOUADIO KONAN Bertin
KOUADIO Simeon
KOULIBALY Mamadou
OUATTARA Alassane

Nous vous adressons cette lettre ouverte que nous diffuserons dans la presse nationale, pour attirer votre attention sur la nécessité de prendre en compte les préoccupations des femmes dans vos programmes politiques, dans le cadre de notre campagne « INTERPELL’ACTION 2015 ».

En effet, face au constat :

  • de la faible participation des femmes dans les sphères publiques de décision en Côte d’Ivoire malgré les promesses et la volonté affichée,
  • des freins au leadership féminin,
  • des freins à une vie décente des femmes : faible accès à l’éducation, et aux services de santé (taux de mortalité au niveau obstétrical et pédiatrique), violences, précarité économique

Nous vous invitons aujourd’hui à vous engager publiquement, à prendre des mesures générales ur le quotidien des femmes et leur accès / contrôle aux ressources, dans une perspective de respect de leurs droits et de leur autonomisation économique, sociale … et à inscrire spécifiquement dans votre programme de gouvernement, les points suivants :

1. Pour l’accès des femmes en politique :

  • La mise en place d’un fonds de soutien en faveur des femmes candidates
  • Le financement des partis politiques assorti de conditions visant à faciliter la participation équitable des femmes et des hommes sur les listes de candidature et dans les instances des partis politiques
  • La représentation équitable des femmes et des hommes à la Commission Electorale Indépendante (CEI)

2. Pour l’éducation des femmes :

  • L’alphabétisation gratuite pour toutes : subventions et mesures de l’Etat pour l’alphabétisation généralisée de toutes les femmes de Côte d’Ivoire

3. Pour la santé maternelle et infantile :

  • La couverture du territoire national y compris des villages par les services de santé maternelle et infantile
  • La reconnaissance officielle, l’appui et l’encadrement des matrones pour la prise en charge des accouchements en zone rurale
  • La gratuité effective de tous les soins obstétricaux

4. Pour le relèvement économique des femmes :

  • L’accompagnement efficace des femmes entrepreneures en termes d’appui technique et de financement adéquats allant au-delà des financements d’Activités Génératrices de Revenus, afin de sortir les femmes de l’entreprenariat de la nécessité
  • L’adaptation des systèmes de financement et de fiscalité aux pratiques les plus prisées par les femmes en matière d’entreprenariat afin de les sortir de l’informel.

"Si vous voulez nos voix, entendez les nôtres", tel est le thème de notre campagne. Nous demandons que les droits des femmes soient inscrits à l’agenda politique de l’ensemble des candidat-e-s aux élections présidentielles.

Nous demandons donc, à chaque candidat-e, de répondre à notre interpellation et de prendre des engagements en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Dans l’espoir que nos revendications seront entendues, nous vous prions de croire, Chers candidats, chères candidates, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

Fait à Abidjan, le 05 octobre 2015
La Campagne INTERPELL’ACTION

Contacts :
www.leadafricaines.org
www.gepalef.org
Facebook Interpell’action

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter